Déficit public : une baisse en trompe-l’œil, décrypte Nicolas Doze

Dans “Good Morning Business” sur BFM Business ce vendredi 27 mars 2015, Nicolas Doze ne tombe pas dans le panneau de la “divine surprise” d’un déficit pour l’année 2014 paraît-il moins élevé que prévu : “Le déficit est à 4% fin 2014, OK. Il n’est pas mieux que prévu : on a démarré 2014 avec une prévision de 3,6. En avril, on est monté à 3,8. En septembre, on est monté à 4,4. Le déficit est mieux que le pire chiffre du mois de septembre. (…) Le quotidien L’Opinion a très bien titré : ‘C’est mieux que si c’était pire’…”

Autres articles

9 Commentaires

  • xrayzoulou , 30 Mar 2015 à 17:53 @ 17 h 53 min

    Enfumage !!!!

  • borphi , 30 Mar 2015 à 18:13 @ 18 h 13 min

    En fait c’était pire , alors que ça aurait pu être mieux!

  • Voyageur , 30 Mar 2015 à 18:58 @ 18 h 58 min

    L’utilisation à outrance du “hors bilan” dans la pratique comptable de tous les gouvernements depuis au moins trente ans fait que les chiffres du déficit public sont bidons. Tout aussi bidons sont les chiffres de l’inflation. En cela, les pratiques comptables françaises ne sont pas fondamentalement différentes de celles des Grecs sous Papandreou.

  • Thibault Doidy de Kergueln , 30 Mar 2015 à 20:15 @ 20 h 15 min

    Une analyse un petit peu plus approfondie de l’information, mise en ligne aussi vendredi dernier….

    http://maviemonargent.info/larnaque-du-pseudo-mieux-du-deficit-public/

  • durendal , 30 Mar 2015 à 20:32 @ 20 h 32 min

    Ce gouvernement socialiste est peuplé d’escrocs.

  • César , 30 Mar 2015 à 21:26 @ 21 h 26 min

    Y a t’il seulement une comptabilité en partie double pour l’Etat et les collectivités comme cela est obligatoire pour toutes sociétés. Cette entreprise est en faillite frauduleuse. Mais personne ne dit rien.

  • Laurent , 30 Mar 2015 à 21:32 @ 21 h 32 min

    Déficit à 3 ou 4%, cela veut dire qu’on augmente la dette, et qu’elle est de moins en moins contrôlable (plus en plus incontrôlable est peut être plus juste).
    Vu comment on galère pour diminuer de quelques points, et alors que l’objectif final devrait être le 0% … Voir le positif pour pouvoir passer en négatif pendant les crises et avoir de la marge de manœuvre …

Les commentaires sont fermés.