L’Alliance des Patriotes

par Alain Bournazel, du Comité de rédaction des Cahiers de l’Indépendance.

Lors de sa Convention nationale qui s’est tenue à Paris, le 19 mars dernier, le Rassemblement pour l’Indépendance de la France (RIF) avait adopté une motion d’orientation pour la réalisation, en 2012, d’une large Alliance des Patriotes sur un programme minimal de Salut Public.

L’écho national qu’a rencontré cette motion témoigne de la pertinence de l’orientation. En effet, les défenseurs de l’Indépendance de la France qui sont majoritaires dans notre pays sont répartis sur de larges strates de la pensée politique. Cette large assise leur a permis de triompher sans difficulté, en 2005, quand le peuple français a rejeté par référendum, de manière claire et nette, le projet de Constitution européenne. Projet que Nicolas Sarkozy s’est empressé de faire adopter par le Parlement lors de son avènement à la Présidence de la République et dont chacun peut constater aujourd’hui les conséquences dévastatrices.

L’Alliance de Patriotes sur un programme de Salut Public, telle que la propose le RIF, permet de conjuguer harmonieusement la diversité des promoteurs de la Souveraineté nationale avec la nécessaire unité d’action.

A l’approche des échéances de 2012, il convient de donner un contenu à cette alliance.

Compte-tenu de la diversité de ceux qui ont vocation à la rejoindre, l’Alliance ne peut être que pluraliste, c’est-à-dire regrouper un ensemble de formations dans un partenariat authentique, à égalité de droits et de devoirs, sans qu’une ou quelques formations soient en hégémonie par rapport à d’autres. L’Alliance des patriotes ne peut être qu’une alliance des égaux. Elle doit être globale, c’est-à-dire être mise en œuvre pour toues les consultations électorales.

Si cette alliance se réalise – et il n’y a aucune raison pour qu’elle ne se réalise pas – la France sortira enfin de cette gigantesque escroquerie où deux formations politiques, l’UMP et le PS, qui ont les mêmes objectifs politiques (la disparition de la France dans l’économie mondialisée) et la même composition sociologique (dans laquelle domine la haute fonction publique) mettent en œuvre, en totale concertation, une politique identique en faisant semblant de se combattre mutuellement.

Avec l’Alliance des patriotes, les Français pourront retrouver la France.

Vous pouvez vous abonner aux Cahiers de l’Indépendance ici.

Autres articles