Primaire de UMP à Paris : NKM doit tomber

Du 31 mai au 3 juin prochain aura lieu à Paris la primaire pour désigner le candidat de l’UMP pour l’élection municipale de 2014. Pour plusieurs raisons, il est nécessaire que Nathalie Kosciusko-Morizet ne soit pas investie.

Une victoire idéologique justifie une défaite électorale

Comme NKM l’a elle-même analysé, sa défaite serait celle de la ligne bien-pensante qu’elle incarne, et la victoire de la ligne “décomplexée” portée par le conseiller élyséen Patrick Buisson, ligne caractérisée par l’affirmation de la primauté des thèmes régaliens sur les thèmes économiques. Concrètement : rappeler en permanence que assumer, faire fructifier et transmettre l’héritage culturel, spirituel et civilisationnel qui est le nôtre sera toujours prioritaire sur le fait de chercher à résoudre des problèmes économiques immédiats. Personne ne nie que la défaite à la primaire de NKM limitera les chances de voir la victoire à Paris l’année prochaine d’un candidat logoté UMP. Mais de même qu’un tee-shirt du PSG sur le dos d’un casseur n’en fait pas un français digne de ce nom, le fait de porter le logo UMP ne fait pas de Kosciusko-Morizet une femme de droite. La diffusion en profondeur de nos idées et de nos valeurs dans la société française vaut largement la perte de leurs prébendes électorales par ceux que Margaret Thatcher appelait les “wets” (mous).

Faire un exemple : une nécessité

L’un des principaux handicaps de la droite française à l’heure actuelle est d’être plombée par un certain nombre de responsables et d’élus qui, tant par faiblesse de caractère que volonté de plaire à une caste médiatique massivement à gauche, ne cessent de chercher à donner des gages à l’idéologie bien-pensante. La remontée de Nicolas Sarkozy dans les sondages à la fin de la campagne présidentielle de 2012 par un « discours culturel frontal » (Gaël Brustier) n’a pu être réalisée que grâce au respect de la discipline collective par ces élus qui n’ont pas osé étaler leurs états d’âme avant la défaite du président. La défaite de l’un d’entre eux parmi les plus emblématiques est nécessaire afin de pousser les autres à choisir entre soit respecter les convictions qui sont celles de la majorité de nos électeurs (ou du moins ne pas les contredire), soit tout simplement quitter l’UMP comme l’on déjà fait certains d’entre eux tels Chantal Jouanno, Yves Jégo ou Jean-Luc Roméro.

L’enjeu : la suprématie de la ligne Buisson

“Je ne mène pas un combat politique, je mène un combat idéologique” déclarait Nicolas Sarkozy en 2007, paraphrasant Gramsci. L’enjeu pour la droite française aujourd’hui consiste à capitaliser sur la droitisation de notre société validée par les sondages pour reconquérir, non pas seulement le pouvoir institutionnel formel, mais la capacité à mener des politiques en accord avec nos valeurs sur le long terme. Le succès de la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy sur une ligne “au peuple” a été la première étape de ce processus. Le succès cumulé des motions La Droite forte et La Droite populaire lors des élections internes à l’UMP en novembre dernier la seconde. La marginalisation politique des opposants à cette ligne en constitue l’étape suivante et est la clé d’une suprématie culturelle et politique durable de la droite française. Lors de la manifestation gaulliste du 30 Mai 1968 ayant mis fin aux “événements”, les militants du Service d’Action Civique parisien durent rappeler avec leurs revolvers à certains députes timorés que seul le fait de se battre pour défendre les valeurs sur lesquelles ils avaient été élu justifiait leur mandat. Les mœurs ont changés, mais l’esprit reste le même.

À lire également:

Les poulpes, l’UMP et NKM
Battre NKM : Pourquoi et comment ?

Agir :

> S’inscrire à l’élection primaire

 

Articles liés

39Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • degabesatataouine , 30 mai 2013 @ 21 h 14 min

    Freddie, je ne lis pas beaucoup les media de gauche mais il me semble curieux qu’ils ne poussent pas Hidalgo plutôt que NKM.
    Comme dirait Eric Martin:l’original plutôt que la copie.
    Quant à l’électorat Ump, il est quand même réconfortant qu’une partie ne suive pas toujours les Fronts Républicains malgré les consignes de faire barrage au FN.Vous semblez avoir moins d’indulgence que moi sur leur état mental collectif.

  • Freddie , 30 mai 2013 @ 21 h 30 min

    Payer des personnes vénales 😉 ! C’est vous qui êtes impayable :-D… Je n’espère pas vous convaincre, seulement expliquer mon point de vue. Pour moi, NKM ne serait pas élue face à Hidalgo, et vraisemblablement un autre UMP non plus car Delanoé a activement remplacé la population à Paris. Reste la primaire. Certes, tout le monde peut voter, mais en pratique, NKM étant la favorite, les UMP votent à peine, croyant la chose acquise. On a une toute petite chance de la dégommer. Seuls les gens excédés par sa position sur la loi Taubira (et son démago livre anti FN) peuvent s’intéresser assez à la primaire pour la dégommer. S’ils la laissent passer et ne saisissent pas l’occasion de se manifester, cela voudra dire qu’on peut se conduire comme elle sans sanction de leur part. Ce sera un feu vert supplémentaire aux gens comme elle. Si elle échoue aux primaires, non seulement sa carrière sera plus difficile, mais tous ceux qui l’ont soutenue seront désavoués. Imaginez la tête de tous les chefs de l’UMP qui se fichent des opposants à la loi Taubira en la soutenant… Voter pour quelqu’un d’autre ? Margain ou Legaret, au moins ils ont manifesté. Je sais, ils ne sont pas du tout votre tasse de thé, mais ce n’est qu’une primaire où il s’agit surtout de faire savoir qu’on est mécontent et qu’on réagit à des gens comme ça. Ceci dit, vous ferez en conscience et selon ce que vous pensez le mieux. Bon courage !

  • degabesatataouine , 30 mai 2013 @ 21 h 38 min

    « Je ne mène pas un combat politique, je mène un combat idéologique » déclarait Nicolas Sarkozy en 2007

    http://www.youtube.com/watch?v=VF6MezJ884M

  • degabesatataouine , 30 mai 2013 @ 22 h 32 min

    Bon vous ne m’avez pas convaincu et je vais donc faire voter pour NMK pour les raisons déjà exprimées.
    J’espère qu’Hidalgo dispose de moins de moyens que moi pour faire éliminer NKM.
    J’espère qu’elle nous lit pour savoir que c’est donc pour Margain ou Legaret, mais ça va l’obliger à acheter deux fois plus de vote que moi.Bien fait pour elle.
    Mais vous m’avez insulté mon intelligence avec vos smilies ,régression intellectuelle dûe à la sous culture américaine,comme si j’avais besoin d’eux pour comprendre votre humour.
    Vous fréquentez trop l’Ump.Ca vous perdra.

  • Plumeauvent , 31 mai 2013 @ 2 h 52 min

    Je viens de lire un article intéressant qui explicite les modalités du vote électronique. Il y a en effet de quoi s’interroger : comment sont effectués les contrôles d’identité des inscrits ?

    http://tempsreel.nouvelobs.com/elections-municipales-2014/20130530.OBS1410/primaire-ump-a-paris-les-hics-du-vote-electronique.html?xtor=RSS-17

  • Stuckelberger , 31 mai 2013 @ 9 h 56 min

    bravo
    continuez

  • Jo , 31 mai 2013 @ 10 h 47 min

    Belle évolution lorsque l’on sait que l’arrière grand-père de NKM a été membre fondateur du Parti communiste français !

Les commentaires sont clôturés.