Les militants UMP tomberont-ils dans le panneau de la Droite forte ?

Tribune libre de Jacques Langenin*

En ces temps de guerre totale à l’UMP, où s’affrontent candidats à la présidence et motions aspirants à devenir « mouvements », la Droite forte est une petite entreprise qui ne connaît pas la crise. La motion de Guillaume Peltier et de Geoffroy Didier, secrétaires nationaux du parti, est en effet une PME innovante en matière de manipulation médiatique. Après seulement quelques mois d’existence, elle se positionne déjà en pointe dans le domaine du gavage sondagier de militants peu au courant des manœuvres parisiennes.

Depuis quelques temps, la motion de la « Droite forte », habillement nommée ainsi en référence au slogan de campagne de Nicolas Sarkozy puis carrément sous-titrée « Génération Sarkozy », caracole en tête des sondages. Les leaders de La Droite forte se gargarisent notamment d’un superbe sondage de l’Ifop publié dans Le Figaro du 22 septembre dernier, pronostiquant une large victoire de leur motion au congrès avec 39 % d’intentions de vote face aux sept motions concurrentes. Rien que ça.

Nous n’oublierons point de rappeler ici que ces sondages ont été réalisés sur de misérables échantillons de sympathisants UMP (422 personnes interrogées pour celui de l’Ifop), et non d’adhérents, qui eux seuls pourront voter en novembre prochain. Néanmoins, on ne peut pas éluder le caractère spectaculaire des scores donnés par ce sondage, au-delà même de la pertinence semble-t-il limitée de la technique utilisée. Loin de moi l’idée de mettre en doute la compétence, le sérieux ou l’intégrité de cet institut, mais je me permettrais tout même de donner un complément d’information. L’objet de cette tribune n’étant pas de dresser le portrait de Guillaume Peltier – bien qu’il soit une personnalité aussi politiquement insignifiante qu’humainement détestable – je m’en vais simplement éclairer une infime part de ses activités.

Quand M. Peltier ne bave pas sa soupe pseudo-droitarde sur le plateau de Ruth Elkrief, sachez qu’il s’occupe de sa propre PME de communication politique, baptisée « Com1+ ». Cette société publie notamment La Lettre de l’opinion, un magazine numérique bimensuel de décryptage des sondages, réalisé en partenariat avec… l’Ifop. On peut donc légitimement s’interroger sur les liens commerciaux qui unissent Guillaume Peltier à cette société de sondage.

Si l’on creuse un peu sous la couche de maquillage télévisuel, La Droite forte apparaît donc très manifestement comme une construction purement médiatique, une machine de guerre édifiée sur mesure pour deux trentenaires aux dents aussi longues que leurs convictions sont modulables. L’ambition est une chose, le reniement et la traîtrise en sont d’autres.

En effet, lancée au lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, La Droite forte est, qui plus est, une trahison de Guillaume Peltier envers le collectif parlementaire de la Droite populaire qu’il a pourtant lui-même cofondé avec Thierry Mariani et Patrick Buisson en 2010. Longtemps freinée par ses propres membres pour garantir l’union de la majorité présidentielle, la transformation du collectif en mouvement interne à l’UMP a été naturellement initiée au début de l’été dans la perspective du congrès de novembre. Quelle ne fut donc pas la surprise des députés estampillés « Droite pop » de voir Guillaume Peltier voguer vers de nouveaux horizons, une nouvelle fois.

L’agacement des partisans de la Droite populaire – dont je suis – est aujourd’hui palpable face au succès artificiel de ce courant créé spécialement pour le congrès, dans l’unique but de servir les intérêts personnels de politiciens qui ont fait de la communication leur métier. Mais s’ils peuvent détourner un certain nombre de nos idées, ils ne pourront jamais faire transparaître dans leurs beaux discours l’idéal qui anime les vrais patriotes, celui de la France éternelle. À la Droite populaire, nous concevons l’engagement politique comme un service à la France et non comme une chasse aux postes. La Droite populaire a l’expérience parlementaire, elle est animée par l’esprit du peuple de France et désormais poussée également par sa jeune garde. Nos députés ont fait leurs preuves à l’Assemblée nationale dans la défense des intérêts de la France et des Français, pas sur les plateaux de télévision. Alors, le 18 novembre, préférons l’original à sa pâle contrefaçon.

*Jacques Langenin est membre de l’UMP et de la Droite populaire.

Autres articles

28 Commentaires

  • fred , 30 Sep 2012 à 11:12 @ 11 h 12 min

    Moi je préfère de loin une droite Nationale qui retrouve les valeurs du gaullisme Nation souveraineté..!!
    l’UMP n’est plus qu’un vulgaire parti centriste limite gauchisante aux ordres de l’Union Européenne..!!
    j’ai fait l’erreur de donner ma voix en 2007 a ce parti politique aujourd’hui je donne ma voix à Marine la seule a défendre les intérêts des Français et de la France..!!

  • donremy , 30 Sep 2012 à 11:21 @ 11 h 21 min

    et moi aussi, plutot 100 fois qu une;

    l ump de 2007 a trop trahi, et les voir aujourd hui se battent comme des chiffonniers, ne plaident pas en leur faveur

    d ailleurs la DROITE FORTE devrait effacer NS de ses reférences

  • ensemble , 30 Sep 2012 à 12:18 @ 12 h 18 min

    Je comprends l’agacement des membres de la droite populaire. Mais s’ils conçoivent vraiment l’engagement politique comme “un service de la France et non comme une chasse aux postes”, ils devraient se réjouir de voir le succès potentiel d’un courant qui défend les mêmes idées qu’eux.

    Très franchement, cette tribune donne plus l’impression d’une défense d’intérêts boutiquiers que d’un véritable combat des idées.

    Je ne pense pas que ce soit de cette façon qu’on convainque les militants UMP…

  • Clown UMP , 30 Sep 2012 à 12:40 @ 12 h 40 min

    Les Français tomberont t-ils dans le panneau de l’UMP monsieur Édouard Josse ?
    Ce parti collabo euro-mondialiste et majoritairement contre nos valeurs véritablement de droite ne doit absolument pas séduire les vrais Français patriotes !
    Un parti qui n’est pas clair sur la défense de la famille, qui se fiche bien de la question de l’avortement (le meurtre est une question secondaire), qui copie (sans agir !) le programme du FN pour tenter une OPA ridicule, qui est pour l’Europe supra-nationale (alors monsieur Josse, pourtant la droite ne doit-elle pas défendre la souveraineté de la France dans une Europe des Nations, à la manière du Général de Gaulle ?), l’immigration massive pas du tout contrôlée de feu Sarkozy et bien d’autres soumissions… NON monsieur Josse, Droite Forte ou Droite Populaire, l’enfumage est total, commun et surtout ne séduira pas les Français qui lisent NDF ! Je précise que je ne suis pour autant ni au FN ni au Centre mais simplement patriote et fier de mes valeurs ! Donc, pas à l’UMP, forcément !!! Par cohérence morale et intellectuelle…

  • Jacqueline , 30 Sep 2012 à 13:57 @ 13 h 57 min

    il est toujours intéressant d’avoir un autre avis et je remercie l auteur de l ‘article de nous donner sa position.
    Il est certain que beaucoup de sympathisants de l Ump sont déçus et beaucoup n’ont pas repris leur carte dont moi .. la confiance sera dure à regagner. Nous entendons autour de nous, sur tel ou tel point revendiqué, maintenant, “mais pourquoi ne l’ont _ils pas fait avant”..Que ce soit au sujet de l’immigration dont le seuil de tolérance est largement dépassé dans le sud de la France, ou au sujet de l’Ame, du droit de vote aux étrangers , des collectivités locales, de trop larges subventions accordées à des associations syndicales , des économies publiques qui auraient dû etre faites etc. Bien sur il y a eu la crise mais il y avait des problèmes urgents de société qui auraient dû être réglés, la droite complexée faisant souvent des marches arrières pour ne pas heurter les bien pensants qu’ils soient de droite plutôt centriste ou de gauche .. ceci expliquant cela par ex le fait que toutes les élections intermédiaires ont été perdues et que maintenant nous sommes face à un Etat Ps tout puissant qui lui ne s’embarrassera pas d’état d’âme … la gauche est l’ennemi pas le muvement bleu marine ! Quant à G Peltier effectivement il y a collusion avec son entreprise et ses activités politiques. Les sondages n’ont de valeur que pour celui qui les commandent et dieu sait si la tournure de la question peut avoir de l’influence sur la réponse.Quant à la Droite populaire elle avait emmagasiné , au départ, un grand courant de sympathie, quelques députés tenaient la route d’autres vieux lions de la politique s’en servaient uniquement pour calmer les ardeurs d’un électorat qui en avait ras le bol des faiblesses de l’Ump . certains candidats aux législatives ont mis ou n’ont pas mis le sigle de la droite pop sur leur affiche électorale selon leur propre intérêt personnel. Cétait sous estimer l’électorat de droite qui a malheureusement sanctionne par son vote. Alors franchement droite forte, droite décomplexée, droite sociale ou tout adjectif habillant le mot droite ne m’inspire plus confiance.. et encore moins quand je vois les députés qu’ils soient de droite ou de gauche défendent âprement leurs privilèges alors que nous avons trois millions de chômeurs. Le seul espoir que nous pouvons avoir c’est qu’une jeunesse non polluée par des années de législatures riches en privilèges divers secouent tout ça dans un esprit de grandeur de la France creuset unique d’une population totalement intégrée dans nos valeurs et dont la réligion reste dans la sphère privée sans signes ostentatoires. !

  • Dejean Monique , 30 Sep 2012 à 16:14 @ 16 h 14 min

    Je suis d’accord sur un point. Que n’avons-nous pu nous affranchir de la pensée unique bien avant les élections ! Mais était-ce si facile surtout pendant l’épisode que nous avons connu..Pour moi je suis reconnaissante à JF Copé qui malgré, les invectives de la gauche, des médias, et des UMP humanistes…Il a le courage d’affronter tout çàet je pense que c’est le moment ou jamais. On ne veut ni du FN, ni de la droite molle et plutôt que le statu quo, je préfère soutenir la droite décomplexée de JF Copé et le mouvement Droite populaire qui sera reconnue enfin nécessaire par tous!Je voudrais rappeler aussi que c’est en 1962 qu’a commencé pour nous, jeunes français, la frustration et le sentiment d’injustice, face aux exigences prioritaires des gens arrivant d’Algérie et en région parisienne çà faisait du monde à loger avant nous! Je l’ai cruellement vécu !!!

  • Roman Bernard , 30 Sep 2012 à 16:30 @ 16 h 30 min

    « ils ne pourront jamais faire transparaître dans leurs beaux discours l’idéal qui anime les vrais patriotes, celui de la France éternelle »

    C’est fini, les slogans de supermarché, oui ? Le rapport entre l’UMP et la France éternelle, SVP ?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen