« Automne catholique »… et interreligieux en perspective ?

Environ 3 500 personnes (5 000 selon les organisateurs, 1 500 selon la police, “un millier” d’après TF1) ont manifesté sous la bruine “contre la christianophobie” samedi 29 novembre de 18h à 20h45. Partis de la place des Pyramides, elles se sont dirigées vers la place André Malraux, dans le 1er arrondissement de Paris. A leur tête, une banderole disait : “La France est chrétienne et doit le rester”. On reconnaissait à l’avant du cortège l’abbé Régis de Cacqueray, supérieur du District de France de la Fraternité Saint-Pie-X, Alain Escada, secrétaire général de l’Institut Civitas (qui a déposé la manifestation en préfecture), le journaliste catholique Daniel Hamiche, un élu local reconnaissable à son écharpe tricolore ainsi que l’humoriste Frigide Barjot. Nouvelles de France a également croisé Mar Philipose-Mariam, Métropolite pour la France et l’Afrique de l’Église syriaque orthodoxe antiochienne :

[media id=260 width=630 height=390]

Tout le long du trajet, les manifestants ont scandé “France, Jeunesse, Chrétienté !”, “Christ caillassé, chrétiens/croyants insultés !”, “Discriminés, on en a plus qu’assez !”, “Au Christ-Roi, touchez pas !” ou encore “Christianophobie, ça suffit !”. Une grande croix en bois était brandie en tête du cortège dont dépassaient de nombreux drapeaux avec des fleurs de lys ou “le Sacré Cœur de Jésus”. La prière “Je vous salue Marie” résonnait. Une jeune femme portait la banderole “France catholique oui oui oui !” A l’arrière du cortège, des musulmans scandaient : “Chrétiens, la France est à vous !”. “La France est chrétienne à la base et elle doit redevenir chrétienne” a déclaré à Nouvelles de France “un citoyen français de confession musulmane” (voir vidéo n°3).

[media id=259 width=630 height=390]

Arrêt des subventions. Devant la Comédie française, Alain Escada a réclamé un texte de loi interdisant les subventions publiques aux manifestations et aux structures qui mettent les croyances fondamentales “en situation d’être humiliées” sous les applaudissements de la foule. Il a mis en garde Nicolas Sarkozy à propos de son ministre de la Culture. Mitterrand, démission !” ont scandé les manifestants. Le secrétaire général de l’Institut Civitas s’en est pris au Monde et au traitement partial des événements de cette semaine par le quotidien de l’intelligentsia parisienne, rappelant que le président de son conseil de surveillance, Pierre Bergé, était aussi un mécène du festival d’Automne durant lequel sera jouée la pièce christianophobe » Gólgota picnic de Rodrigo García au Théâtre du Rond-Point.

“Au nom de Civitas, je vous promets un Automne catholique”, a déclaré Alain Escada, en référence au Printemps arabe, annonçant “une constance qui étonnera” dans le combat “contre la christianophobie”. L’association qui regroupe un millier de membres a ainsi déclaré à la Préfecture une manifestation chaque soir de représentation du Gólgota picnic et promis des manifestations le 10 novembre à Rennes, le 19 novembre à Toulouse, le 29 novembre à Villeneuve d’Ascq ou doit être jouée la pièce “Sur le concept du visage du fils de Dieu”. “Tous au théâtre !” ont scandé des manifestants. De nombreux SMS ont alors circulé, invitant les catholiques présents à se rendre place du Châtelet où protestaient déjà 25 islamistes de Forsane Alizza (“Les cavaliers de la fierté” en arabe). Entourés de nombreux policiers et gendarmes, un de leur porte-parole a menacé de “mettre le feu” aux théâtres qui s’en prendraient de nouveau à “notre prophète Jésus” :

[media id=257 width=630 height=390]

« Automne catholique ». Peu avant 21h, 400 jeunes catholiques ont déboulé place du Châtelet aux cris de “Au Christ, on touche pas !” et “Christianophobie, ça suffit !”, débordant rapidement les forces de l’ordre. Celles-ci ont dû user de leurs tonfas et de bombes lacrymogènes pour casser l’élan des protestataires. L’abbé Xavier Beauvais à leur tête, ils se sont ensuite mis à genoux pour réciter des “Je vous salue Marie”. Peu après, les manifestants ont scandé : “On n’est pas des voyous !”, “CRS, retourne-toi, la racaille est derrière toi !”, “Le blasphème ne passera pas !”, “Libérez-nous, on n’est pas des méchants !”, “Touchez pas à Jésus !”, “CRS, c’est vot’ job d’nous défendre !”, “Bénissez les CRS !”, “CRS à la messe !”, “CRS à la confesse !” ou encore “Castellucci, si t’es un homme, vient par ici !”

[media id=258 width=630 height=390]

Sur les côtés, des jeunes nationalistes menés par Alexandre Gabriac ont crié : “La France aux Français !” alors qu’en face, 35 militants d’extrême-gauche les insultaient. Catholiques intransigeants, musulmans radicaux, antifas et fafs rassemblés sur la même place, il y avait de quoi ce samedi en perdre son latin !

La représentation a, une fois encore, commencé en retard. Y assistait l’abbé Pierre-Hervé Grosjean qui a affirmé “n’y [avoir] pas vu d’intention blasphématoire”.

—————

Nouvelles de France lance son mensuel le 1er novembre 2011. Encouragez-nous dans cette entreprise, abonnez-vous dès maintenant en un clic ! Voici la couverture du 1er numéro >>>

Autres articles

11 Commentaires

  • diego , 30 Oct 2011 à 19:16 @ 19 h 16 min

    D’un côté il est logique que les musulmans se sentent concernés car Jésus et Marie sont majeurs dans l’islam. D’un autre côté j’ai un peu peur de la récupération des islamistes…

  • Robert , 30 Oct 2011 à 22:10 @ 22 h 10 min

    Issa pour les musulmans s’appelle Ieschua pour les chrétiens et au lieu d’être un prophète, ce que rien ne confirme dans la Bible, il est “Dieu qui sauve traduction de Ieschua, Fils de Dieu et Messie ce que les musulmans rejettent fermement puisque cela annule leur prétention à faire de Mohamed “le sceau des prophètes.”
    Ils essaient de récupérer ces manifestations, et de faire parler d’eux.

  • AbdSamad , 1 Nov 2011 à 18:23 @ 18 h 23 min

    Paix sur vous,
    En tant que musulman nous nous devons de respecter et de faire respecter l’honneur des prophètes quelqu’ils soient et jésus fils de marie est un prophète honorable et honoré.
    Ici je parle en mon nom : Abd Samad qui signifie : le serviteur de celui qui se suffit à lui-même, l’impénétrable.
    En vérité, je vous le dis, rien dans les évangiles n’indique que Jésus est dieu incarné. Penser cela c’est omettre une partie des écrits et tirer une interprétation d’un passage en omettant ce qui précède ou ce qui succède à celui-ci.
    En vérité, je vous le dis, aucun d’entre vous ne serait en mesure de démontrer honnêtement le contraire en se référant aux sources elles-même qui vous permettent d’en juger ainsi.
    En vérité, je vous le dis, le nom de dieu a été révélé par le saint coran car jusqu’ici il n’était connu que le tétagramme de son nom JHWH intraduisible.
    En vérité, je vous le dis, aucun homme n’a ajouté aux paroles d’évangile, le coran est bien révélé.
    En vérité, je vous le dis, ce nom a été révélé pour être loué.
    En vérité, je vous le dis, chacun de ceux qui ont la foi attendent le retour de Jésus afin qu’il ouvre la voie de la rédemption et l’émergence du règne de celui par qui nous sommes alors même que cette voie est toute tracée.
    En vérité, je vous le dis, si vous pensez que Jésus est dieu, les paraboles dont il a fait l’expression ne vous ont pas permis d’en percevoir la portée.
    Evangile selon Jean 5:30 : « Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j’entends, je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé ».
    Paix sur vous.

  • Robert , 1 Nov 2011 à 18:30 @ 18 h 30 min

    Ab Samad,
    Depuis quand les recherches critiques exégétiques ont été arrêtées en Islam?
    Dixième ou douzième siècle, selon les sources.
    Et vous venez nous asséner des “vérités” travestissant les textes bibliques alors que vous ne disposez pas d’études critiques dignes de ce nom.
    Faites-en autant que le christianisme à ce point de vue et revenez nous voir.
    La tendance en islam est plutôt à l’involution qu’à la recherche critique des sources. Retour aux fondamentaux, interprétation littérale, rejet de toute réforme critique sur l’origine des sources. Je peux vous conseiller de très bonnes études qui vous sortiront la tête des marchands de sable et des adeptes de la taquiya.

  • AbdSamad , 1 Nov 2011 à 19:13 @ 19 h 13 min

    Au lieu de me faire part de vos impressions, vous pourriez apporter des arguments factuels.

  • Robert , 1 Nov 2011 à 20:33 @ 20 h 33 min

    Absamad,
    Ce ne sont pas des impressions, mais des faits!
    Vous voulez une bibliographie?

  • AbdSamad , 2 Nov 2011 à 9:57 @ 9 h 57 min

    Je ne veux rien, je vous ai fait part de certains éléments pour lesquels vous avez des contradictions qui ne se reposent sur aucun argument. Maintenant vous pouvez faire preuve de sophisme si ça vous chante, je ne suis pas votre garant.

Les commentaires sont fermés.