Mai 2017 : Fillon face à Le Pen

Mai 2017 : Fillon face à Le Pen

Fillon Le Pen

François Fillon face à Marine Le Pen en mai 2017 ? C’est évidemment le scénario le plus vraisemblable. Ce qui l’est moins c’est le résultat un tantinet réducteur. Le dernier sondage donne, en effet, Marine et sa rose bleue loin, très loin derrière ce nouveau François. Elle serait battue par un formidable front républicain qui donnerait un score de 71-29 !

Ce sondage Harris Interactive la donne même seconde avec un misérable 22% contre 32% à Fillon. Le sondage du Figaro donne des chiffres à peu près identiques ! Bon, il est vrai que les sondeurs ont perdu leur aura depuis quelques élections et que ces sondages réalisés à chaud, au lendemain d’une primaire très médiatisée, ne peuvent pas être pris très au sérieux, ou en tous cas avec circonspection.

Le programme du candidat LR n’est pas vraiment connu. Il en a révélé quelques grands principes lors des primaires, mais il va lui falloir l’élaborer, le détailler, l’alléger selon les suggestions que pourront émettre les français. Mais une fois que s’évanouira l’enthousiasme soulevé par la surprise Fillon, que restera-t-il des promesses de campagne ?

Quant à Marine Le Pen qui n’aura de cesse d’attaquer sur tous les sujets les proposition futures de son challenger, il lui reste peu de temps avant février, mois qu’elle a choisi pour révéler son propre catalogue de mesures. Beaucoup de travail en perspective pour peaufiner et espérons le réviser certains de ses thèmes. Réussira-t-elle à s’échapper du carcan Philippot dont certaines idées sont loin de plaire à l’entourage de la présidente du FN. Quoiqu’en dise Florian Philippot, il n’est de mystère pour personne que la très aimée Marion Maréchal-Le Pen s’oppose fréquemment à lui, notamment sur les sujets sociétaux.

Fillon comme Le Pen auront donc quelques mois pour proposer aux Français leur idéal de gouvernement pour sortir le pays du marasme économique et moral dans lequel Hollande aura pataugé pendant cinq longues années. Cinq années qui auront au final augmenté la dette de 400 milliards la portant à près de 2 200 milliards, soit pour comprendre la réalité d’un tel chiffre qui reste flou tant il est important, une dette de 34 550 euros par habitant, soit une augmentation abyssal de 2 665 euros par… seconde !

Les deux finalistes vont se livrer une bataille sans merci. L’ancien Premier Ministre ne va pas manquer de gauchiser au maximum le programme du FN tout en l’accusant d’être une extrémiste de droite, tandis que la celle qui va se battre « au nom de Peuple » ne manquera pas une occasion de rappeler la médiocrité des résultats de celui qui co-dirigea la France pendant 5 ans.

Il semblerait qu’à ce jour, tout oppose les deux futurs concurrents. Le projet de François Fillon est jugé conservateur. Celui de Marine Le Pen est estimé beaucoup trop à gauche. En tous cas sur le plan économique. Les experts vont se faire un plaisir de décortiquer l’ensemble des propositions de l’une comme de l’autre afin d’éclairer les électeurs et de les guider dans le meilleur des choix.

Mais quand j’entends Philippot dire que l’enjeu des élections ne tient pas du tout dans le sujet des valeurs sociétales, j’aimerais que sa présidente le démente, et très vite. Les différentes études d’opinion, les réseaux sociaux montrent que les Français s’intéressent, bien au contraire, plus aux questions identitaires, migratoires, ou sociétales qu’à l’économie, car de ces questions dépend l’avenir de la France, de son identité, de ce qu’elle fut, de ce qu’elle est, et de de qu’elle va devenir pour nos enfants, petits enfants et ceux qui verront le jour au XXIIe siècle.

Fillon comme Le Pen, par exemple, mettront-ils en chantier un vrai changement de l’éducation dite nationale ? S’occuperont-ils de mettre l’immigration derrière nos frontières qu’ils rétabliront ou pas ? Quelle attitude auront-ils en face d’un islam de plus en plus arrogant ? Abrogeront-ils les lois liberticides votées depuis 1978, et que Fillon dénonçait déjà en 1990. Marine Le Pen maintiendra-t-elle son « plus d’État », ou penchera-t-elle enfin vers « plus de liberté individuelle » comme le souhaite Fillon. Pourquoi maintenir la retraite à 60 ans alors que les Français vivent beaucoup, beaucoup plus longtemps que sous de Gaulle ? Pourquoi imposer un temps de travail de 35 ou 39 heures et ne pas laisser aux Français la liberté ce choisir le nombre d’heures qu’ils souhaitent travailler en accord avec leur patron et sous réserve d’être payé en conséquence.

Qui de Fillon et de Le Pen aura le courage de revenir sur les lois et décrets votés par le gouvernement et les députés socialistes ? Il faut les réviser, une par une. Et promettre de les amender, de les modifier, de les abroger si nécessaire. Un sacré boulot en perspective. Comme celui de réduire le code du travail de ses actuelles 3000 pages aux 100 pages du code du travail suisse qui n’empêche personne n’être heureux chez nos voisins helvètes.

Si Marine Le Pen veut renverser la tendance, crever ce maudit plafond de verre, bouleverser les prévisions d’un front républicain qui feront voter Fillon à des millions de socialistes, communistes et bobos parisiens, il va lui falloir redevenir elle-même. Elle doit éviter à tous prix de se faire « mélanchoniser » par les médias. Elle doit radicaliser son discours et ses propositions. Elle doit surtout oublier son ego et tendre la main à ceux qui ne comprennent pas son isolement : les Villiers, les partisans du SIEL, les Ménard, les Bompard et autres Français qui n’attendent qu’un chose : l’union des droites réelles. Au prix de céder du terrain certes, mais surtout d’en gagner auprès des millions de Français qui veulent retrouver une certaine idée de la France.

Floris de Bonneville

Articles liés

14Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 30 novembre 2016 @ 20 h 16 min

    Marine a beaucoup de courage et beaucoup de pertinence,
    mais elle n’a aucune chance au T-2 face à Fuyons.
    Il faudra autre chose pour casser le système.
    Fuyons n’apporte aucune solution crédible puisque il fuit les dossiers sensibles:
    La simple austérité, politiquement injouable, ne servira à rien.
    Il faut rendre à la Banque de France son chéquier retenu a Berlin.

  • JSG , 1 décembre 2016 @ 5 h 24 min

    Oui, MLP n’aura aucune chance, pourquoi ?
    Parce que son discours n’arriva pas à la cheville de celui de Fillon !
    Parce que elle va passer son temps à dénigrer la profession de foi de Fillon, au lieu d’étaler des propositions sociétales aussi précises !
    Parce que le discours de Fillon répond aux frustrations des Français depuis une génération, par des engagements précis, des reconnaissances d’évidence, concernant l’histoire de NOTRE pays LA FRANCE !
    Il dit clairement que le France a une culture pour le moins bi-millénaire, qu’elle fut la fille aînée de l’Église -et je rajoute, que ceux que ça fache aillent se faire foutre-
    Bref, son allergie de l’église catholique lui revient en pleine poire.
    De plus Fillon concernant l’islam, appelle un chat un chat, pas elle, pourquoi ?
    Fillon ramène la famille à son rôle central dans la civilisation humaine; pas elle, qui veut plaire à tous…
    Donc, elle ramassera un rateau, -à force de vouloir ratisser trop large- hi,hi,hi
    Enfin, je précise, que si Tartempion avait tenu le discours de Fillon, ce serait Tartempion qui aurait ramassé la mise.

  • Cap2006 , 1 décembre 2016 @ 7 h 31 min

    Je ne crois pas du tout à ce scenario, sauf à ce que Fillon abandonne l’essence de son programme pour le juppeïser vers le centre.

    MLP en serait encore à chercher un programme…. je me demande c qu’elle peut bien faire de ses journées…. depuis le temps qu’elle vit grassement au frais de la collectivité, sans aucune responsabillité, ni utilité démocratique….

    Le Fillon de novembre lui avale son électorat … et meme les sympathisants de sa nièce.
    Son programme économique, avec Un etat qui décidé de tout, qui taxe et sanctionne inévitablement n’a d’égal que celui de son ami Mélanchon …

  • a.picadestats , 1 décembre 2016 @ 8 h 08 min

    MMLP file un très mauvais coton!
    Ce n’est pas pour autant qu’il faut se précipiter dans les jambes de Fillon!
    Il y a d’autres candidats: Général Tauzin, Carl Lang, Dupont Aignant et bien dommage que JF Poisson n’ait pas encore la structure financière pour aller au bout de sa candidature.
    Est ce que les comités de Jeanne ( création de JMLP) nous prépare un Golnish candidat?
    Je ne veux pas d’un Philipot premier ministre, et d’un Chenu à l’éducation nationale!

  • Dany , 1 décembre 2016 @ 9 h 19 min

    Marine ne sera pas battue par un formidable front républicain mais par la mutinerie du PS+LR !! ils en sont bien décidés ! les clans ennemis se coaliseront , tous ensemble! le PS votera LR….!! c’est pas beau ça??..brusquement on voudra être gouverné par le clan opposé !
    Je suis profondément pour un référendum demandant la démission du gouvernement ! ils en ont assez fait! ils ont fait plonger les finances et la sécurité de notre pays ! nous ne sommes plus en démocratie mais sous dictature de l’UE , des gauchos et du LR !

  • Charles , 1 décembre 2016 @ 9 h 29 min

    Pour répondre à JSG, consultez donc l’extrait du discours “soumis”de Fuyons lors de l’inauguration de la mosquèe géante de Argenteuil. Il est entouré d’amis philoslamistes.
    Il y a un extrait vidéo dans l’article de riposte laique plus un résumé écrit. Edifiant.
    Il n’y a strictement rien à attendre de Fuyons qui a fuit le réel depuis toujours.
    Avoir avalé des couleuvres pendant 5 ans sous Nikky, il faut quand même le faire.
    ceci étant, il vaut un peu moins pire que l’Iman Ali Juppé.

    http://ripostelaique.com/ecoutez-laccablant-discours-de-fillon-a-la-grande-mosquee-dargenteuil.html

  • François2 , 1 décembre 2016 @ 11 h 01 min

    Le problème n°1 est l’immigration-invasion : tout le reste, pour l’instant, est discours sur le sexe des anges (cf le petit livre “Les politiques doivent sauver la France”). Aucun des deux (Fillon, Marine) ne veut annoncer les deux premières mesures de “survie” (suivant Jean Schmitt, 1986) :
    – IMMIGRATION ZERO,
    – FRANCISATION ZERO.

Les commentaires sont clôturés.