Florian Philippot : «Il y a une dérive extrémiste, dans le gouvernement et dans le système actuellement, contre les libertés publiques»

Invité lundi 30 décembre matin sur BFM TV et RMC, Florian Philippot a défendu face à Jean-Jacques Bourdin la liberté d’expression de Dieudonné, dénonçant au passage l’emprise étatique grandissante sur la société française et la menace que cela représente pour les libertés. “Je suis assez inquiet pour les libertés publiques en ce moment, je vous le dis tout de suite. Je place ça dans une perspective plus large : je vois un système qui se tend, qui se crispe, parce qu’il est en échec total, parce qu’il est en rejet total de la part des Français. Alors, il s’extrémise. Il y a une dérive extrémiste dans le gouvernement et dans le système actuellement, contre les libertés publiques. Je prends plusieurs exemples : cette affaire-là (la polémique autour de la quenelle et de Dieudonné, ndlr), l’article 13 de la loi de programmation militaire qui fait qu’aujourd’hui, l’État pourra aller chercher les communications de tous les Français sans décision de justice, la volonté de mettre YouTube et Dailymotion sous contrôle du CSA, premier accro terrible à la liberté sur Internet, la faible réaction du Gouvernement français par rapport aux révélations sur la NSA, le refus, alors que nous le demandions, nous, d’accorder l’asile politique à M. Snowden… Tout cela me laisse penser qu’il y a une régression de l’esprit public en France.”

Lire aussi :
> Dans un silence médiatique de cathédrale, la majorité socialiste installe Big Brother à l’Élysée ! par Marc Leroy

Autres articles

20 Commentaires

  • YARTALAM , 31 Déc 2013 à 0:05 @ 0 h 05 min

    @FR- La lucidité d’Aristote fait frémir. On dirait qu’il a utilisé la machine à remonter le temps pour parvenir jusqu’en 2013. Ou tout simplement, depuis que les hommes existent, certains cons se font un plaisir de leur pourrir la vie
    par soif du pouvoir et de l’argent (pléonasme non ?).
    Pour en revenir à la liberté d’expression, dois-je pour m’exprimer librement
    blesser mes voisins dans leurs convictions ? La quenelle de Dieudonné n’est
    que de l’enfantillage, ses propos le sont moins. Ma liberté s’arrête où commence celle de l’Autre et surtout je me refuse à insulter, trop facile.
    J’aime Dieudonné comme humoriste, je ne comprends pas ses dérives.

  • xanpur , 31 Déc 2013 à 8:11 @ 8 h 11 min

    Non, elles sont rendues possible du fait de la lâcheté des français.
    Les peuples ont les gouvernements qu’ils méritent

  • lapalice , 31 Déc 2013 à 8:16 @ 8 h 16 min

    Donc, actuellement, en France, nous avons le droit de dire que les Juifs doivent retourner dans les camps, mais il est absolument interdit de dir que Mm. notre ministre Tobira n’est pas belle.

  • jean59 , 31 Déc 2013 à 8:21 @ 8 h 21 min

    Bourdin ne fait vraiment pas le poids devant son invité. Il n’arrive pas à le déstabiliser et c’est
    ce qui l’ennuie. Il ne maîtrise pas son sujet. Il n’est qu’un vulgaire “MERDIA”

  • baldag , 31 Déc 2013 à 14:25 @ 14 h 25 min

    J’ai toujours du mal à suivre Floriant Philippot qui sort lui aussi parait-il de l’ENA. Il n’en reste pas moins que nous dérivons rapidement vers un état totalitaire avec l’équipe socialiste en place, notamment le quatuor Hollande, Ayrault, Taubira et Vals. Et tout le PS souscrit!
    Et que dire de ce président qu’on voit aujourd’hui brandir le sabre arabe
    genre cimeterre des barbaresques? Les émirs doivent pouffer de rire de voir à quel point le président (sans majuscule) Français s’abaisse, qui se fera bientôt botter le derrière publiquement.

  • montecristo , 31 Déc 2013 à 15:18 @ 15 h 18 min

    «Il y a une dérive extrémiste, dans le gouvernement et dans le système actuellement, contre les libertés publiques»

    Il faut être aveugle pour ne pas s’en apercevoir !

    La question est : “Pourquoi ?”
    Dans quel but les gens qui nous gouvernent veulent-ils priver le peuple du droit d’expression ?

    Et surtout : Pourquoi le peuple se laisse t-il faire ?

    Il me semblait que la gouvernance consistait à faire le bien être du peuple !
    Il me semblait que l’on avait proclamé le droit d’ingérence pour aider certains peuples à se libérer de leur tyrans !

    Devra t-on demander bientôt à l’OTAN ou l’ONU de nous débarrasser du nôtre ?

    Ne pourrions pas faire le ménage tout seuls ?

  • Diego , 31 Déc 2013 à 19:31 @ 19 h 31 min

    En ce qui concerne l’auto proclamée “patrie des droits de l’homme”, qui donne des leçons de démocratie au monde entier, voici une petite piqûre de rappel:
    Un coup d’œil sur les classements internationaux, simplement du point de vue des libertés individuelles. Democracy Index : France, 28e dans la catégorie des « démocraties imparfaites ». Press Freedom Index : France, 37e, entre le Ghana et le Salvador. Index of Economic Freedom : France, 62e, entre la Thaïlande et le Rwanda. Pas très brillant pour le pays des Lumières. (…)

    Autre chiffre glaçant et moins connu : la France détient la quatrième place des pays les plus condamnés par la Cour européenne des droits de l’homme pour violation de son article 10 protégeant la liberté d’expression – juste derrière la Turquie, l’Autriche et la Russie…

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen