François Fillon à propos de la PMA et de la GPA : «Nous réécrirons la loi en cas d’alternance»

Offensif mais pas trop. Ce mercredi, dans un discours de bonne tenue, François Fillon a pris l’engagement, au nom de l’opposition, de revenir sur la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui en cas de légalisation puis d’alternance politique. Un recul par rapport à aux déclarations d’octobre 2012 de l’ancien Premier ministre et député UMP de Paris, qui parlait de remettre en cause la dénaturation du mariage et l’adoption.

“Les Français qui s’opposent à ce texte de loi ne sont pas entendus. Ils étaient pourtant des centaines de milliers à descendre dans la rue pour défendre leur cause (…). Ils sont, à leur façon, les porte-parole d’une tradition qui n’a pas fini d’être moderne. Aujourd’hui, la responsabilité de l’opposition est de relayer leur voix, parce que cette France que le Gouvernement n’écoute pas doit être respectée. Mais notre responsabilité est aussi de parler clair : la PMA et la GPA sont des lignes rouges. le flou du Gouvernement sur ces sujets révèle la faiblesse de ses convictions. Si ces lignes rouges étaient franchies, il est du devoir de l’opposition d’avertir qu’à l’heure de l’alternance, parce qu’il y aura une alternance, nous réécrirons la loi pour stopper cette dérive, parce qu’elle consacrerait une régression de notre conscience humaine.”

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • LECONTE , 1 février 2013 @ 7 h 21 min

    l’opposition devrait “plancher” sur les solutions à adopter en vue de la suppression du “mariage pour tous” plutot que de tergiverser et de proposer des solutions boiteuses.De toutes façons aux prochaines élections,quelles qu elles soient,je ne voterait que pour un candidat qui s engage à supprimer le “mariage pour tous” sil est voté.

  • BACHAUD YVAN , 1 février 2013 @ 8 h 51 min

    Une promesse de plus de M. FILLON..!

    Avec N.SARKOZY il s’est fait élire député en 1993 EN AYANT PROMIS le référendum d initiative citoyenne dans l année 93…!!!

    4ème de 20 promesses du RPR lors des législatives de 1993 reprise dans un fascicule électoral largement diffusé intitulé « La réforme maintenant ! ».

    « (…) Création d’un droit d’initiative populaire permettant à un groupe important de citoyens de provoquer l’organisation d’un référendum sur un sujet donné.
    Dès 1993, le gouvernement proposera un projet de révision constitutionnel. »
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Sil avait tenu promesse les opposants au mariage pour tous pourraient IMPOSER un référendum sans rien avoir a demander à personne!
    82 à 88 des Français sont pour le RIC . Pourquoi l UMP ne dépose t elle pas une proposition de loi en sa faveur? LE PS est le seul parti de gauche a être contre.IL EST MINORITAIRE si la droite est unie sur le RIC que lUDF promettait également en 1993..
    DANS NOTRE SYSTÈME EXCLUSIVEMENT REPRÉSENTATIF , c est pour l OPPOSITION le seul moyen, de pouvoir abroger une loi ou d en proposer une nouvelle.
    MAIS QUI VA POSER LA QUESTION A L UMP?

  • BACHAUD YVAN , 1 février 2013 @ 9 h 01 min

    ELLES SONT TOUJOURS ECRITES LES PROMESSES;

    Par exemple le RIP dans l’année 1993
    Par exemple le RIP dans la profession de foi du second tour 2002 de J.CHIRAC qui n’avait pas besoin de cela contre LE PEN;;
    Ce n’est jamais tenu.
    Il nous faut ARRACHER immédiatement le RIC pour pouvoir intervenir a TOUT moment pour voter les promesses non tenues.
    SANS le RIC nous ne sommes RIEN car réduit au silence pendant les 5 ou 6 ans qui séparent deux scrutins de même niveau.
    On donne juste un chèque en blanc a des gens que l’on ne chois même pas contrairement a 18 autres pays des 27 de l’ UNION européenne qui eux disposent du ” vote préférentiel” qui pas un parti ne propose bien sûr et pas un journaliste n’en parle..

  • domremy , 1 février 2013 @ 10 h 13 min

    MR FILLON oubli t il qu il a gouverner la France pendant 10 ans, et que jamais il n a écouter le peuple;

    jamais je ne revoterais pour cette UMP responsable de tout nos maux;

    aucun n a le sens de l état, le sens du devoir; seulement le sens de leurs avantages

  • conneriephobe , 1 février 2013 @ 10 h 47 min

    Le problème est qu’aucun gouvernement de droite ne prendra le risque de nous accorder le RIC. Laisser le pouvoir au peuple ??? Même pas en rêve… Adieu la démocratie, bonjour la dictature.

    C’est à nous seuls de trouver le moyen de nous faire entendre et respecter.

  • Aziliz , 1 février 2013 @ 11 h 31 min

    Fillon, Copé et UMP, Borloo et UDI et tous les autres, chat échaudé craint l’eau froide. On ne vous croit plus, pas plus qu’on ne croit les merdias.
    Donc, je me répète :
    Hollande et sa clique sont en train de « soviétiser » la France. Le Peuple, cette chose indocile qui ne comprend rien à rien, doit être muselé, car comme dit Ivan Rioufol, il est la Bête noire des élites éclairées.
    Je lis de nombreux sites se résistance à la pensée unique, quelque soit la teinte de leurs créateurs. Il y a toutefois un point sur lequel je suis de plus en plus souvent en désaccord : tout les commentateurs râlent, parlent de « résistance légale » mais personne ne remet en question le fait que si le gouvernement piétinne les droits des citoyens, ceux-ci, de facto, n’ont plus de devoirs envers le même gouvernement.
    Reprenez la constitution du 24 juin 1793, elle est instructive car à ce jour, nous pouvons constater qu’elle est bafouée sur de nombreux articles.
    Alors, avant de laisser ces élites coupables de « haute trahison » envers le Peuple de France, utilisons l’article 35 dont je rappelle ici la teneur:
    Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

  • garrido , 1 février 2013 @ 11 h 40 min

    Et s’il se dédie entretemps, il fait quoi, il démissionne, il se suicide ?

Les commentaires sont clôturés.