Et maintenant… cap sur les européennes !

Si les municipales ne sont pas un scrutin national (nous l’avons tous constaté ce week-end),les européennes le sont ô combien ! De par leur mode de représentativité, ces élections permettent à des forces moyennes de se faire entendre et surtout de jouer un vrai rôle dans l’univers politique actuel.

Qu’on soit pour ou contre l’Europe, pour cette Europe ou pour ou une autre, est presque secondaire. Ce qui importe dans le combat actuel, c’est de permettre à ceux dont les idées sont sans cesse censurées par notre bi(tri)partisme d’être présents sur l’échiquier politique et d’agir.

Parlons sans détour, les européennes sont l’occasion rêvée de traduire politiquement la vague de fond issue de La Manif pour Tous. C’est une opportunité pour rassembler les troupes dans une démarche positive et proactive. Par nos marches et nos pétitions, nous avons signifié notre refus de ce changement de civilisation. Par notre engagement dans les municipales, nous avons montré que nos convictions et notre détermination faisaient de nous une force politique avec qui il faut compter. Par les européennes, devenons une force de proposition agissante.

Mais pour cela il faut d’abord éviter la division des troupes par la multiplicité des micros listes. Ensuite, il faut faire corps ! C’est à nous de transformer cette opportunité en victoire politique. L’abstention sera encore massive. Plus nous irons voter, plus nous pèserons. Pour ceux qui se sentent UMP, n’ayez pas peur, d’autres qui ne partagent pas vos valeurs fondamentales voteront pour cette machine électorale. Vous voulez renforcer le Front National ? Il a eu déjà sa part aux municipales et transformera l’essai aux prochains scrutins ! Mais profitons des européennes pour donner une visibilité et son poids réel au mouvement que nous avons porté des mois et des mois durant.

Toutes les questions qui nous tiennent à cœur se décident désormais à Bruxelles ou à Strasbourg ! C’est à nous de nous donner cette chance inespérée d’être présents et actifs dans cet univers de lobbyistes et d’idéologues. Ce scrutin ne doit pas, une fois de plus, être celui des mollassons et des pensées doubles ! Nous avons besoin à Bruxelles de « Lmptistes » convaincus et solidement formés !

Si nous voulons, nous pouvons faire des européennes NOTRE élection !

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xrayzoulou , 31 mars 2014 @ 14 h 08 min

    Pour moi les Européennes sont un moyen d’affaiblir la France. Nous sommes les toutous de l’Allemagne ! J’irai voter mais sans état d’âme, par pure devoir.

  • JSG , 31 mars 2014 @ 14 h 21 min

    “… la vague de fond issue de La Manif pour Tous….”
    Oui, ça sera l’occasion de nous défouler.
    En effet, vous n’êtes pas sans avoir remarqué que dans cette “campagne municipale” personne n’a fait la moindre allusion au mariage pour tous, alors que la régression des sots-ci à l’eau n’y est pas pour rien; et tant mieux s’ils s’y noient.
    Monsieur Hollande paie le tout début de sa dette sur cette loi pourrie et les européennes vont le confirmer.

  • DN , 31 mars 2014 @ 14 h 49 min

    …à condition que nos hommes politiques qui draguent les voix conservatrices n’aient pas peur de leur ombre…
    Dans notre petite ville qui a élu un candidat UDI contre un socialiste (ville rose depuis des décennies), j’ai entendu de la bouche d’un des colistiers le syllogisme suivant à propos du refus de signer la charte LMPT :
    “La charte LMPT est intrinsèquement bonne.
    Or, la plupart des signataires sont des candidats FN.
    Donc, elle n’a aucune valeur.”
    Qu’attendre aujourd’hui d’un tel candidat élu avec des transfuges PS sur sa liste au nom du “rassemblement” ?

  • monhugo , 31 mars 2014 @ 16 h 38 min

    Enfin, pouvoir voter avec une “offre” réelle ! Vivement ces Européennes….
    Dans ma commune rouge sang de très proche banlieue parisienne, 2 listes en montre au 1er Tour des Municipales : cocos & séides (sortants, depuis au moins 70 ans) vs UMP & séides (+ 2 listes d’extrême-gauche trotskiste).
    Résultat : rebelote (dans un fauteuil) pour les staliniens (les clampins d’opposition locale n’ayant même pas réussi cette fois-ci à générer un 2e Tour – avec les 2 listes ultra-gauchos, c’était possible sur le papier). Les quartiers pavillonnaires ont massivement choisi…. de s’abstenir. D’autres (comme moi) ont voté “nul” ou “blanc” – plus de 7 % des suffrages exprimés….
    Les cocos sont très minoritaires/électeurs inscrits, mais repartis pour sévir à nouveau, “légalement” : politique du “tout allochtone” (commune sale, sécurité publique très approximative, associations pensant “bien” nourries généreusement, logements sociaux pour un public ciblé, etc.).

  • Emmanuel , 31 mars 2014 @ 18 h 38 min

    Le message aux municipales a été étouffé par le mode de scrutin et la tentative de “localisation” des enjeux… Mais aux européennes, il ne faut surtout pas se disperser sur des listes “annexes”, meme si elles sont de qualité et défendent des valeurs auxquelles j’adhère. Mais il est crucial, pour etre entendu que le FN devienne le premier parti de France et qu’il arrive en tete aux européennes.

  • Alainpsy , 31 mars 2014 @ 22 h 20 min

    Les socialos viennent de prendre quelques gifles, et les ump croient pouvoir profiter du courant d’air produit, prolongeons le travail de salubrité publique aux Européennes, mettons leur le groin dans un seau d’excréments. Vive Marine.

  • Eric , 31 mars 2014 @ 23 h 13 min

    les européennes, un vote politique clair
    Cela montrera le poids réels des formations politiques aujourd’hui.
    Il y aura des abstentions, qu’importe , c’est le poids relatif de chaque formation qui compte.

Les commentaires sont clôturés.