Ukraine : le manichéisme de l’élite française

Le renversement du président pro-Russes en Ukraine a entraîné l’annexion par la Russie de la Crimée. Un référendum d’autodétermination a été organisé. Les habitants de la Crimée ont approuvé à une écrasante majorité leur rattachement à la Russie. Le gouvernement français a déclaré cette partition illégale et a décidé des sanctions à l’encontre d’oligarques russes en accord avec d’autres pays occidentaux.

Cette condamnation de l’intervention russe dans un pays tiers aurait pu être légitime si la France n’avait pas l’habitude d’intervenir militairement dans des pays étrangers. On peut citer le bombardement de la Serbie en 1999 sans l’accord des Nations Unies. Ensuite, la France est intervenue en Libye. Elle était partante pour une attaque contre la Syrie avant que les Américains ne bloquent cette initiative. Actuellement, des troupes françaises sont déployées au Mali et en Centrafrique. En résumé, la France aurait le droit d’intervenir militairement dans des pays étrangers mais pas la Russie !

Pourtant, les Russes ont un bon argument à faire valoir. La Crimée était intégrée à la Russie jusqu’en 1954. Khrouchtchev décida la cession de la Crimée pour célébrer le tricentenaire de l’union entre la Russie et l’Ukraine. Il n’imaginait pas qu’en 2014, l’Ukraine aurait quitté le bloc soviétique. En fait, l’Ukraine est un pays coupé en deux : à l’Ouest, une population de langue ukrainienne tournée vers l’Europe occidentale et à l’Est une population majoritairement russophone et russophile. Ces deux blocs ont un poids équivalent, ce qui explique que le président Ianoukovitch ait pu être élu légalement.

Les interventions militaires françaises sont justifiées par des raisons morales. Le bombardement de la Serbie était motivé par la nécessité de secourir les musulmans kosovars opprimés par des milices serbes. Les frappes aériennes en Libye avaient pour objectif de délivrer le peuple libyen d’un dictateur sanguinaire. L’attaque avortée de la Syrie était justifiée par le même motif. L’intervention au Mali doit permettre de combattre des djihadistes et celle en Centrafrique de sauver des musulmans menacés de représailles par des populations chrétiennes.

“L’empire du Mal d’antan est devenu le sanctuaire de la civilisation occidentale !”

On constate que les interventions françaises sont dictées par une morale politiquement correcte. Il s’agit de secourir des minorités opprimées. Il en résulte une absence de cohérence et de vision stratégique. On combat au Mali des musulmans et on les aide en Centrafrique. Une élite boboïsée et apatride dirige la France depuis des décennies. Elle prétend incarner le Bien et détenir la Vérité. Dans le cas de l’Ukraine, le méchant est incarné par Poutine. En effet, c’est un patriote et un défenseur des racines chrétiennes de l’Occident. Il a toutes les raisons d’être diabolisé par la nomenklatura politiquement correcte.

Pourtant les résultats des interventions moralement correctes des armées françaises ne sont pas brillants. Une purification ethnique a eu lieu au Kosovo au profit des musulmans kosovars et au détriment des Serbes orthodoxes. La Libye est en proie à des combats tribaux. Les protestations des pays occidentaux contre la Russie n’ont rien changé à l’annexion de la Crimée. Il est loin le temps où la France menait une politique nationaliste. En 1854, une guerre éclata entre la Russie et les Français alliés aux Anglais. Les troupes russes profitant de l’affaiblissement de l’empire Ottoman avait conquis la Crimée. La France et l’Angleterre estimèrent que leurs intérêts étaient menacés par cette avancée russe et ils envoyèrent des troupes en Crimée. La guerre dura deux ans et permit de bloquer la Russie.

Aujourd’hui, la France et l’Angleterre ne peuvent se permettre d’attaquer une puissance nucléaire. Elles sont devenues les vassaux des États-Unis. Les anciennes puissances aboient pour servir les intérêts des Américains. Une élite transnationale et décadente est au pouvoir dans ces pays et elle voue aux gémonies la Russie car elle défend des valeurs traditionnelles : le patriotisme et l’héritage chrétien. L’empire du Mal d’antan est devenu le sanctuaire de la civilisation occidentale !

Articles liés

39Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pascal , 31 mars 2014 @ 14 h 41 min

    C’est à l’issue de la guerre russo-turque de 1768-1774 que les Russes mirent fin au khanat de Crimée. En 1854 la Russie aurait restitué la deuxième Rome (Constantinople) à l’Europe si Napoléon le petit ne s’était pas laissé embarquer par les Britanniques dans cette honteuse guerre de Crimée. Le Mitterrand de 1990 (guerre du Golfe), Chirac (Bosnie et Kossovo), Jospin ( kossovo), Sarkozy et Hollande n’ont rien inventé en participant à des guerres qui ne sont pas les nôtres, contraires à nos intérêts et favorables à l’islam ainsi qu’aux thalassocraties anglo-saxones, jadis l’Angleterre, aujourd’hui les Etats-Unis. La guerre de Crimée en est la préfiguration.

    http://blog.pascalolivier.fr/post/2014/03/21/Crimée-%3A-une-Russie-puissante-pour-une-Europe-dans-l’Histoire3

  • Jo , 31 mars 2014 @ 15 h 43 min

    J’espère que la chute de la gauche est un peu due à la soumission de la larve face à l’aigle !

  • V_Parlier , 31 mars 2014 @ 16 h 22 min

    On ne peut même plus dire que la gauche cherche à séduire les foules. Les gouvernements français sont vraiment devenus les purs exécutants des volontés américaines sur le plan international et idéologique (au sens large, car notre système économique et fiscal, les USA n’en ont que faire). Notons que le réalisme commence à pointer face au danger encouru, en prétendant dans la presse française que c’est la position russe qui s’assouplit alors qu’elle n’a pas changé. En fait ce sont les occidentaux qui commencent à être inquiets face aux résultats de leurs actions. Ils n’auraient pas cru que les russes allaient juste prendre la Crimée vite fait et les laisser, eux, dans la mouise avec l’Ukraine sur les bras ! (Si certains croient encore que l’Ukraine était prête pour survivre sans perfusion massive, c’est qu’ils sont indécrottables). C’est d’ailleurs pour çà que nos “libérateurs” ont tant enragé ! Ils vont devoir maintenant composer avec des révolutionnaires présentés comme des démocrates, et qui se dévorent à présent entre eux comme des loups: http://www.youtube.com/watch?v=1OY8ZKLafU0
    (De la princesse aux tresses jusqu’aux véritables putchistes néo-nazis, tous des allumés, au point que le si populaire Klitchko en a peur et qu’il s’enfuit).

  • Smarties , 31 mars 2014 @ 16 h 32 min

    Le bombardement de la Serbie en 1999 était légitime, car la Serbie gouvernée en sous main par Moscou, avait déclenché la guerre contre la Croatie et elle s’apprêtait à génocider les albanais du Kosovo.

    La France a été exemplaire et elle l’est toujours dans cette affaire.

    Un Kosovo indépendant est préférable pour la Serbie à un Kosovo qui serait rattaché à l’Albanie.

    Un Kosovo rattaché à la Serbie serait certainement souhaitable, mais à la seule condition que la Russie quitte la Serbie, alors que la Russie contrôle encore la Serbie.

    L’intervention en Libye était légitime car le dictateur Lybien allait génocider son propre peuple.
    C’est à la demande du peuple Libyen que la France est intervenue, sans se dérober et le drapeau français était brandi partout dans tout le pays.

    L’attaque de la Syrie est dû au fait que la Russie a conclu une alliance avec Assad pour obtenir le port en eaux profonde de Tartous, à partir duquel la Russie domine militairement toute la Méditerranée, alors que l’Iran utilise son alliance avec la Syrie et le Hezbollah libanais, pour annexer Israel et le Liban.

    Le tout avec une tentative de déstabilisation de l’Arabie Saoudite puisque l’Iran alliée à la Russie veut annexer la côté Est de l’Arabie Saoudite, celle qui concentre l’essentiel du pétrole, alors que des populations majoritairement chiite y résident.

    La Russie a fourni les lances missiles S300 à Assad.

    La Russie fournie la bombe atomique à l’Iran, par la livraison de 2 nouvelles centrales atomiques, pendant que l’Iran finance et arme le Hezbollah au Liban et la Syrie.

    La Syrie est donc une clef.

    Obama a lâché la Syrie, l’Iran, la Russie et la Chine vont donc maintenant prendre Israel, la Méditerranée et surtout, l’Arabie Saoudite.

    L’intervention au Mali est faite à la demande des peuples maliens, pour les protéger des pogroms islamo-fascistes et de l’instauration de la charia dans le nord du pays.

    Concernant la Crimée, le seul référendum qui n’eut jamais lieu il y a quelques décennies donnait 52% pour le rattachement de la Crimée à l’Ukraine !

    Poutine pour montrer sa volonté d’humilier l’Occident, a organisé une parodie de référendum en Crimée, dans une parodie de démocratie qu’est l’URSS actuelle, jamais tombée.

  • Smarties , 31 mars 2014 @ 16 h 38 min

    Et cessez de parler de chrétienté lorsqu’il n’est question que de guerre.

  • Smarties , 31 mars 2014 @ 16 h 44 min

    Ensuite la comparaison entre le Mali et la Centrafrique est complètement déplacée.

    “L’armée du seigneur” en Centrafrique, autant que je le sache revendique le christianisme contre les musulmans, mais elle a à sa tête un cinglé qui mange ses victimes par cannibalisme.

    Faut-il soutenir toute armée qui se revendique du christianisme, même lorsque les actes des ces armées sont anti-chrétiennes ?

    De toutes façon avec quelques milliers d’Hommes seulement en Centrafrique comme au Mali et vu la trahison des USA, la présence française est toute symbolique…

    Si au Mali il faut combattre les factions islamo-fascistes, en Centrafrique c’est peut-être “l’armée du seigneur” au contraire qu’il faut combattre…

    Et quoi qu’il en soit cessez de mêler le christianisme à tout cela, lorsqu’il n’est question que de guerre.

  • Daniel , 31 mars 2014 @ 19 h 20 min

    La Crimée est terre ukrainienne pour indemnisation du génocide Holodomor

    Si les russes voulaient vraiment faire un truc utile ; ils auraient annexé le territoire où se trouve Saint Sophie

    Qu’ils aillent défoncer les turc, ça défoule, mais qu’ils n’utilisent pas les ukrainiens comme colonie, mais plutôt comme alliés !

    Au lieu de se bouffer entre européens, on ferrait mieux d’aller combattre les ennemis de l’extérieur ( Iran, USA, Israël, ..) et ceux de l’intérieur (franc maçons, communistes, LGBT…)

Les commentaires sont clôturés.