Pétition : Stop au chantage de la Turquie

Pétition : Stop au chantage de la Turquie

stop-chantage-turquie

Une pétition proposée par Nouvelles de France et soutenue par l’Avant-Garde, un réseau collaboratif d’action politique lancé par Charles Millon, Charles Beigbeder, Christian Vanneste, Julie Graziani et plusieurs autres Français de la société civile.

La commission Européenne a relancé l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne en contrepartie d’un accord sur la crise migratoire

Nous, citoyens français, nous refusons :

– Que la France cautionne ce chantage lamentable qui consiste à monnayer le sort des réfugiés en Turquie contre l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne;

– Que la France négocie l’adhésion d’un pays qui manipule la justice, persécute les Kurdes sous prétexte de guerre anti-terroriste, et opprime les minorités chrétiennes;

– Que la France négocie avec Recep Tayyip Erdogan qui vient sur notre territoire pour prêcher l’islamisation de la France, comme à Strasbourg en octobre dernier.

Nous demandons donc au président de la république :

– de s’opposer catégoriquement à l’entrée de la Turquie au sein de l’Union européenne;

– de rétablir la consultation obligatoire du peuple par référendum pour toute nouvelle adhésion d’un pays à l’Union européenne.

Autres articles

38 Commentaires

  • J. Elsé , 31 Mar 2016 à 11:38 @ 11 h 38 min

    Votre pétition est raciste : pourquoi n’est-elle pas en Français ? Ou en Portugais, en Espagnol, en Arabe, etc…
    Je l’ai signée malgré tout car je pense que la Turquie représente un immense danger pour la France et les démocraties en général !

  • Marino , 31 Mar 2016 à 13:58 @ 13 h 58 min

    POURQUOI ?

    * La Turquie abat les réfugiés traversant la frontière syrienne

    Les gardes-frontières turcs tirent sur les réfugiés qui tentent de traverser la frontière turco-syrienne, rapporte le journal britannique The Times.

    “Les réfugiés continuent de traverser la frontière même s’ils courent le risque d’être arrêtés ou tués”, souligne The Times, citant un passeur anonyme.

    Et de rappeler: “Cependant, les autorités turques affirment poursuivre une politique de frontières ouvertes destinée aux Syriens menacés d’un danger grave et imminent”.

    “Tous ces morts, poursuit le journal, mettent à nouveau en cause l’accord signé il y a douze jours entre la Turquie et l’Union européenne (UE), selon lequel la Turquie est censée être considérée comme un “tiers pays sûr”, où les réfugiés sont en mesure de se rendre sans courir le risque d’être persécutés”, relève le quotidien en guise de conclusion.

    Cet accord, vivement contesté par les humanitaires, prévoit le renvoi en Turquie de tous ceux arrivés irrégulièrement à partir du 20 mars en Grèce, y compris les demandeurs d’asile syriens, sauf pour les personnes jugés éligibles à une protection spécifique, Kurdes par exemple

    […]

    http://www.thetimes.co.uk/edition/news/turks-shoot-to-kill-as-refugees-cross-border-xtv0g83zz

  • saintpol , 31 Mar 2016 à 14:22 @ 14 h 22 min

    Incroyable que les ” dirigeants ” Européens NON ELUS par le peuple puissent prendre des décisions aussi insensées ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! C’est de l’auto destruction organisée…! ! ! !

  • Trucker , 31 Mar 2016 à 14:40 @ 14 h 40 min

    Ah bon…parler une langue c’est appartenir à une race ???? vous utilisez la novlangue des pseudo-antiracistes !

  • Trucker , 31 Mar 2016 à 14:45 @ 14 h 45 min

    L’autre problème majeur concernant l’intégration de la Turquie à l’UE, peu soulevé au vu de la problématique migratoire et des choix géopolitique de la Turquie dans la crise irako-syrienne, est la question chypriote.
    Pourra-t-on admettre qu’un état devenu membre de l’UE en occupe militairement un autre, quand bien même cette occupation est antérieur au processus d’adhésion ?

  • Marino , 31 Mar 2016 à 15:15 @ 15 h 15 min

    * Nucléaire: Erdogan dénonce l’absence de coopération des Européens

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan, actuellement à Washington pour un sommet sur le nucléaire, a estimé aujourd’hui sur CNN que les pays occidentaux n’avaient pas répondu aux attentes de la Turquie en matière d’échange de renseignements. “Ni les Pays-Bas, ni la Belgique ne semblent avoir compris ce que les djihadistes représentent”, a déclaré Recep Tayyip Erdogan selon un extrait d’une interview qui sera diffusée dans la journée.

    “Nous avons appelé à adopter une position commune contre le terrorisme, et beaucoup de pays européens n’ont pas accordé à cet appel l’importance qu’il mérite”

    [..]

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/03/31/97001-20160331FILWWW00184-nucleaire-erdogan-denonce-l-absence-de-cooperation-des-europeens.php

  • Toto l'Haricot , 31 Mar 2016 à 18:51 @ 18 h 51 min

    On lui pardonnera, parce qu’il a signé. Mais quant au reste………..

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen