Rwanda : 24 ans après le génocide, mères et filles malgré le viol

Rwanda : 24 ans après le génocide, mères et filles malgré le viol

“Ma fille m’a dit qu’elle n’était pas responsable de sa naissance, qu’elle n’était pas responsable du viol, que je ne pouvais pas la détester. J’ai essayé de lui dire que j’avais tenté d’avorter. Cela nous a pris du temps pour nous aimer. Elle m’a finalement pardonné, nous nous sommes pardonnées.

Autres articles