Rencontre avec un maire italien qui a bouté les clandestins hors de sa commune et empêché un projet de mosquée géante

Rencontre avec un maire italien qui a bouté les clandestins hors de sa commune et empêché un projet de mosquée géante

Roberto Di Stefano, maire de la ville italienne de Sesto San Giovanni : « Beaucoup de villes italiennes nous demandent comment nous avons réussi à interdire la construction de la mosquée et à nous débarrasser des migrants (…) La gauche planifiait de construire l’une des plus grandes mosquées dans le nord de l’Italie, cela aurait fait de ma ville la Mecque du pays. C’était un projet criminel qui aurait fait de Sesto San Giovanni un aimant à musulmans » :

Source : RT France, samedi 3 mars 2018, 7h02

Articles liés

8Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 4 mars 2018 @ 8 h 02 min

    Super ! Bravo ! Excellentissime ! Il nous faut des maires comme ça qui prennent le pouvoir et se torchent le cul des arrêtés ministériels ou préfectoraux maçonniques !

  • Joséphine , 4 mars 2018 @ 8 h 08 min

    Ce Maire est à citer en exemple ! Il n’a rien à voir avec le poisseux Yann Moix, (moi-moi-moi JE) que j’ai pu suivre chez le Hardisson hier soir sur la 8… BEURK !!!

  • JPP , 4 mars 2018 @ 10 h 11 min

    Nouvel hashtag : POURQUOI PAS NOUS?
    D’autres réussissent très bien à lutter contre l’immigration clandestine et l’islamisation: Hongrie, Pologne, Australie … Ce qui prouve que quand on veut on peut!!!

  • BUREAU , 4 mars 2018 @ 11 h 04 min

    Bravo à ceux qui osent. Les immigrés n’ont pas à faire la loi chez nous. Certains, pour se donner bonne conscience et faire croire à leur générosité, sont prêts à se coucher devant les exigences des musulmans.

  • Parole , 4 mars 2018 @ 11 h 23 min

    Amen bravos je diffuse

  • appeals , 4 mars 2018 @ 11 h 33 min

    La France n’est pas prête de suivre l’exemple car tout est fliqué à mort, la justice pourrie et aux ordres, une dictature qui n’est plus larvée à présent, mais bien réelle.

  • COUTAND , 4 mars 2018 @ 20 h 48 min

    Bravo à ce maire, qui à ce qu’il faut entre les jambes…!

Les commentaires sont clôturés.