“Ne lâchez rien avec la SNCF”, “Ne vous inquiétez pas” : l’échange entre un passant et Macron

“Ne lâchez rien avec la SNCF”, “Ne vous inquiétez pas” : l’échange entre un passant et Macron

Emmanuel Macron a passé son week-end de Pâques au Touquet. Le président de la République a pu être aperçu en train de faire du jogging avec un short blanc. A un autre moment, il a été interpellé par un passant alors que sa voiture s’éloignait: “Ne lâchez rien avec la SNCF”. “Ne vous inquiétez pas”, a répondu le chef de l’Etat. La grève à la SNCF commence sur un dialogue de sourd. Le gouvernement ne comprend pas que les syndicats fassent la grève avant la fin des concertations.

Autres articles

1 Commentaire

  • Charles Martel , 4 Avr 2018 à 18:11 @ 18 h 11 min

    Les syndicats de cheminots font la guerre aux contribuables avec leur propre argent, mais personne ne veut le voir… De plus, on veut nous faire croire que les contribuables trouvent la grève normale à 40%. Mensonges ! Cette grève est illégale puisque les négociations ne sont pas terminées. Alors il faut arrêter les leaders et les emprisonner pour non respect du droit du travail. Voilà la vraie fermeté de l’état dont nous avons besoin. Cette grève nous coûtera extrêmement cher, car ce sont encore les contribuables qui devront payer, tandis que les grévistes seront indemnisés. Nous subissons une véritable dictature des syndicats marxistes et d’extrême gauche, qui continuent en toute impunité à violer la loi et à piller le pays.

Les commentaires sont fermés.