Clandestins : “Les ONG sont les complices des passeurs”, dénonce Marine Le Pen

Clandestins : “Les ONG sont les complices des passeurs”, dénonce Marine Le Pen

Source : RTL, mardi 3 juillet 2018

Autres articles

1 Commentaire

  • BISTOUILLE POIROT , 4 Juil 2018 à 22:40 @ 22 h 40 min

    Encore un fois le discours ne va pas avec le vocabulaire employé et chez MLP plus que partout ailleurs. On ne peut avoir une pareille position sur l’immigration en traitant ces assaillants de “migrants”, mot lentement introduit puis imposé par les magnats de la communication. Mais encore, un immigré (chez moi)et durant de nombreuses années et par définition dans le Larousse est une personne qui entre chez nous et un émigré en sort. l’usage depuis quelque mois est d’imposer le mot de migrant qui lui entre et sort. Donc son emploi est utile pour faire croire que ces populations sont destinées au retour. MON OEIL !
    Ce sont des immigrés qui n’ont nulle intention de retourner chez eux même en leur payant le voyage.
    Ex: Gassama le funambule qui sauva un enfant sur la façade d’un immeuble après avoir chuté du 6° étage où il habite et d’où il avait fugué pour tomber dans un premier temps sur le balcon du 4°étage, Ce Gassama a été reçu en grande pompe et dans une liesse populaire perché sur une grosse limousine noire décapotable.
    Félicité par toutes les autorités du pays y compris par le commandement de la Force BARKHANE, j’ai cru un instant qu’un premier exemple allait être donné pour enfin décider d’un retour massif et enfin justifier le terme de MIGRANT. MON OEIL(le 2°!)
    Dans un second temps j’ai pu espérer qu’à défaut d’entrer dans le bataillon des pompiers de Paris, il occuperait le poste d’un soldat français qui depuis plusieurs années se bat pour que des Gassama puissent nous rendre visite. Non, non, on lui a bien offert le prix d’un voyage “retour” pour se rendre au pays mais également celui du retour dans sa nouvelle patrie ce qui depuis nous donne l’occasion de faire la différence entre un billet “aller retour” et un billet “retour aller” et implique que dans ce dernier cas le terme migrant est convenable. C’est à C…

Les commentaires sont fermés.