François Asselineau : L’échec de StopCovid, 800 000€ pour 200 notifications… (Les scandales du Covid #5)

François Asselineau : L’échec de StopCovid, 800 000€ pour 200 notifications… (Les scandales du Covid #5)

🔎 François Asselineau revient sur les scandales de la gestion de la pandémie de la Covid19.

⚠️ 5e scandale : lancée le 2 juin, l’application StopCovid a été conçue en catastrophe pour tenter de remédier à la totale impréparation du gouvernement, qui n’avait toujours ni masque ni test à la fin du mois de mai. Elle était censée permettre d’informer au plus vite toute personne ayant été en contact avec des personnes testées positives à la Covid-19 pour qu’elle aille elle-même se faire tester.

En pratique, cette application s’est révélée être une usine à gaz, tellement compliquée à faire fonctionner après son téléchargement qu’elle a rebuté la population.
Le Premier ministre Jean Castex a d’ailleurs reconnu piteusement lui-même, interrogée à brûle-pourpoint à la télévision, qu’il n’avait pas téléchargé cette application qu’il recommande pourtant aux Français de télécharger !

Après trois mois et demi de mise en œuvre, le bilan en est accablant :
– entre son lancement le 2 juin et le 23 septembre, seulement 200 notifications de « cas contact » ont été envoyées.
– le contrat de maintenance a été attribué à une filiale du groupe Dassault, Outscale, pour plus de 200 000 € par mois, et cela sans appel d’offre public, alors que c’est obligatoire à partir de 139 000 €.
Pour 200 cas repérés en 3 mois et demi, cela revient à la somme astronomique de 4000 € par cas contact détecté.

➡️ Il est urgent d’arrêter les frais exorbitants de ce coûteux gadget.
À part enrichir une filiale du groupe Dassault, cette application ne sert d’ailleurs plus à rien puisque tout le monde est maintenant appelé à se faire tester.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *