Yvelines : l’union des centres en attendant l’unité

Avec Aziz Senni, entrepreneur à Mantes la Jolie et militant du Nouveau Centre, le conseiller municipal MoDem de Poissy Richard Bertrand (également vice-président de la fédération MoDem de Poissy) a créé l’association Centristes des Yvelines. Vous allez le voir, l’homme a son franc-parler. Il a répondu aux questions de Nouvelles de France.

Pourquoi cette énième organisation centriste ?

Tout simplement parce que si on additionne toutes les voix centristes, on dépasse largement les 20%. C’est pour ça que le centre fait peur à l’UMP et au PS : on peut faire basculer le scrutin d’un côté ou de l’autre… Par exemple, aux municipales de Poissy 2008 où j’étais candidat pour le MoDem, j’ai fait seulement 28 voix de moins qu’un PS installé dans la ville depuis 50 ans. Mon tort a été de faire alliance avec eux pour le second tour, pas pour battre l’UMP où on trouve… des gens biens comme des brêles, mais pour battre un candidat UMP condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux (Jacques Masdeu-Arus, NDLR). L’objectif des Centristes des Yvelines est de réunir des gens du MoDem, du Nouveau Centre et du Parti radical. Chacun garde ses convictions mais on se regroupe sous le même logo.

Et ça marche ?

Très bien ! A Poissy par exemple, Michel Dupart (Nouveau Centre) sera candidat aux cantonales et son suppléant un MoDem. C’est pareil à Plaisir. A Saint-Germain, ma copine Catherine Péricard (conseillère générale sortante) cherchait un centriste comme suppléant. Je lui ai présenté Samy Benoudiz (Nouveau Centre)…

Voir un élu MoDem faire la promotion d’un militant du Nouveau Centre auprès d’une élue UMP, c’est assez rare…

Ecoutez, les étiquettes politiques, à un moment donné, il faut en sortir. Les partis politiques emmerdent tout le monde et en particulier les électeurs. Notre priorité, nous, les Centristes des Yvelines, c’est de placer l’être humain au centre.

Vous ne craignez pas les réactions des états-majors ?

Aucun risque, on applique sur le terrain leurs beaux discours ! Si on s’oppose entre centristes, on fait le jeu du PS et de l’UMP et ça, on ne veut pas.

Soutiendrez-vous un candidat dans chaque canton des Yvelines remis en jeu au printemps ?

Oui s’il y a des gens qu’on aime et pragmatiques (PS, UMP, Verts…), de préférence centristes. Ce qui nous intéresse, ce sont les personnes, pas les partis politiques.

Savez-vous si votre initiative a fait des émules ailleurs que dans les Yvelines ?

Non. Pour l’instant ! Les journalistes sont toujours très étonnés quand je leur parle des Centristes des Yvelines… Vous savez, lorsque j’ai affronté sous les couleurs du MoDem le candidat UMP David Douillet aux législatives partielles d’octobre 2009 (12ème circonscription des Yvelines, NDLR), le Nouveau Centre local m’a soutenu, ce qui a créé un beau bordel au niveau national où on a dit que ça n’était pas vrai. Ça l’était même si Morin (le président du Nouveau Centre, NDLR) n’était pas d’accord !

Un peu comme le Tea Party aux Etats-Unis, votre démarche semble empreinte d’une grande méfiance envers les élites…

Nous, on est sur le terrain. On dit “stop la flutte”. Il faut arrêter de nous prendre pour des cons…

Que pensez-vous d’une candidature Borloo en 2012 pour fédérer les différentes familles du centre ?

Borloo permet à Sarkozy d’avoir la main sur les centristes.

Et une candidature du Nouveau Centre ?

Le Nouveau Centre a été créé pour tuer Bayrou. Mais contrairement à d’autres, je ne pense pas que Bayrou soit mort

La politique, ça ne finit pas par dégoûter si on souhaite rester honnête ?

Ça ne me dégoûte pas mais je dis stop. Stop aux manipulations. Ça fait 3 ans que je fais de la politique parce que j’ai une vision, des convictions. Et je ne veux surtout pas en vivre ! Je tiens trop à ma liberté pour cela. Je veux pouvoir féliciter un élu PS/UMP s’il dit ou fait quelque chose de bien et lui dire que c’est un con s’il dit ou fait quelque chose de nul. Les élus du centre sont les seuls à disposer de cette liberté.

Vos électeurs ne risquent-ils pas de ne plus rien y comprendre et de préférer le confort de l’adhésion aveugle à une personne, à un parti… ?

Si. Mais s’il y a tant de gens qui ne votent pas ou plus, c’est qu’ils ne se retrouvent pas dans le bipartisme UMP/PS. Je suis quelqu’un de pragmatique et ce qui m’intéresse avant tout, ainsi que les électeurs, c’est l’humain. C’est simplement du bon sens !

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France