Affaire Mila : Eugénie Bastié dénonce la lâcheté des mouvements féministes

Affaire Mila : Eugénie Bastié dénonce la lâcheté des mouvements féministes

Les barbus et les racailles qui menacent de mort Mila ne sont pas des hommes blancs :

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Droal , 5 février 2020 @ 15 h 08 min

    Dans une société diabo/lique dans laquelle il y a – en même temps – 2 papes (Ratzinger/Bergolio), 2 Républiques (Constitution de 1958/Constitution €uropéenne), 2 territoires (républicain/islamique), 2 droits (droit au blasphème/droit à mourir pour blasphème), il est difficile de s’y retrouver.

    C’est d’ailleurs pour ça qu’on ne s’y retrouve plus.

Les commentaires sont clôturés.