Entre son immigrationnisme et sa coalition, Merkel a choisi

Entre son immigrationnisme et sa coalition, Merkel a choisi

Une politicienne reste une politicienne. Pour sauver sa coalition, la chancelière allemande a dû céder face à son ministre de l’Intérieur en acceptant une mesure qu’elle avait toujours refusée jusqu’ici : renvoyer les demandeurs d’asile dans le pays de l’UE où ils sont déjà enregistrés et renvoyer les autres de l’autre côté de la frontière en Autriche. Mais si l’Allemagne renvoie des migrants en Autriche, celle-ci va faire la même chose avec l’Italie. Etc.

Autres articles

1 Commentaire

  • Paule C , 5 Juil 2018 à 22:45 @ 22 h 45 min

    A ce niveau, ce n’est pas une politicienne, mais une politicarde qui ne pense qu’à sauver sa peau.

Les commentaires sont fermés.