Alexandre Pesey : “Le conformisme politique des écoles de journalisme et des médias dissuade depuis longtemps des jeunes de conviction de se lancer dans le journalisme”

Alexandre Pesey : “Le conformisme politique des écoles de journalisme et des médias dissuade depuis longtemps des jeunes de conviction de se lancer dans le journalisme”

L’Institut de Formation Politique lance en octobre l’Institut Libre de Journalisme (ILDJ) : une formation aux techniques du journalisme en 6 week-ends. Nous nous sommes entretenus avec Alexandre Pesey, directeur de l’Institut de Formation Politique.

NDF – Quand est prévu le lancement de votre formation ?
Alexandre Pesey – Le 1er week-end de formation est prévu les 14 et 15 octobre. Ensuite, les 5 autres week-ends s’échelonnent de novembre à juin. Il est encore possible de postuler jusqu’au mercredi 12 septembre en envoyant un CV à [email protected]

Pourquoi lancez-vous cette formation alors qu’il existe déjà de nombreuses formations au journalisme ?
Nous partons d’un constat : le conformisme politique des écoles de journalisme et des médias dissuade depuis longtemps des jeunes de conviction de se lancer dans le journalisme. Depuis quelques années de nombreux jeunes fiers de leurs racines aspirent à réinvestir le champ médiatique. Nous souhaitons leur proposer une formation, ancrée dans le réel et l’éthique, centrée sur les techniques journalistiques et la découverte du monde des médias.

Pensez-vous vraiment pouvoir fissurer le conformisme des médias ?
Les convictions des journalistes ne sont pas représentatives de celles des français. Conscients de ce décalage, certains médias sont demandeurs de journalistes ancrés dans le réel. De même, avec internet et les réseaux sociaux, un certain nombre d’acteurs se créent ou sont à créer. Ils ont besoin de journalistes de terrains qui, pour paraphraser Péguy, disent ce qu’ils voient et ce qui est plus difficile voient ce qu’ils voient. Si chaque année nous aidons une dizaine de jeunes à se lancer dans les médias, ce serait déjà une première étape significative.

Comment comptez-vous vous y prendre ?
Nous nous appuyons sur l’expertise de l’Institut de Formation Politique qui délivre des formations depuis presque 15 ans, ainsi que sur un réseau d’une vingtaine de journalistes de médias nationaux et régionaux pour dispenser notre formation et assurer à nos élèves des débouchés : piges, stages ou contrats.

Quels profils d’élèves souhaitez-vous former ?
Nous sommes ouverts à différents profils d’élèves : ceux qui hésitent à entrer dans les écoles de journalisme existantes mais aussi des étudiants qui souhaitent entrer dans le journalisme en s’appuyant sur leur cursus actuel (économie, droit, géopolitique, etc). Les médias sont à la recherche de profils ayant une formation initiale solide en plus d’une formation en journalisme.

Quels sont vos objectifs ?
A terme nous avons pour objectif de susciter des vocations au journalisme parmi une jeunesse fière de son pays et de ses atouts. Et pour un objectif chiffré, nous voudrions accompagner 50 élèves en 5 ans à entrer dans le journalisme. Que vos lecteurs n’hésitent pas à postuler ou à parler de notre formation autour d’eux !

Pour postuler à l’ILDJ : envoi d’un CV à [email protected] avant le mercredi 12 septembre
Pour plus d’informations : https://www.institutlibredejournalisme.fr/

Autres articles

1 Commentaire

  • petitjean , 5 Sep 2018 à 11:07 @ 11 h 07 min

    Inutile, ils ne trouveront pas d’employeurs !!
    les journaliste ne sont QUE des salariés. A partir du moment où les propriétaires des médias sont des oligarques mondialistes, rien n’est possible.
    même chose pour les médias de l’état
    Tous les médias sont des organes de propagande et de terrorisme intellectuel.

Les commentaires sont fermés.