Affaire Benalla : des zones d’ombre subsistent

Affaire Benalla : des zones d’ombre subsistent

Michel Delpuech a-t-il menti sous serment ? Le 23 Juillet dernier, le préfet de Police de Paris est entendu devant la Commission des lois de l’Assemblée Nationale, réunie pour tirer au clair les évènements de l’Affaire Benalla et déterminer la responsabilité des acteurs. Il déclare sous serment et devant les députés que les deux individus malmenés par Alexandre Benalla n’avaient pas des papiers et auraient donné de fausses identités. Ce que nie fermement le couple en question :

Autres articles