Gilets jaunes : « Des raisons très profondes, un peu comme les jacqueries de l’Ancien Régime »

Gilets jaunes : « Des raisons très profondes, un peu comme les jacqueries de l’Ancien Régime »

Entretien du 7 janvier 2019 avec Stéphane Rozès, président de la société de conseil Cap. Il intervient sur le plateau de RT France pour évoquer les revendications des Gilets jaunes, et la réponse que le gouvernement pourrait, selon lui, apporter :

Autres articles

1 Commentaire

  • Rossi André , 9 Jan 2019 à 9:57 @ 9 h 57 min

    Gilets jaunes. (Manifestez utile) 1/3

    Mesdames et Messieurs les gilets jaunes vous vous êtes engagés dans l’inconnue, dans un mouvement avec seulement un objectif.
    Vous n’avez pas mesuré votre succès au départ et c’est normal. Devant son ampleur, vous devez faire une pause pour requalifier vos revendications, elles sont nombreuses et elles doivent être fondées sur la réalité pour faire non pas l’unanimité mais une large majorité, vous avez vue que le peuple est à vos côtés.
    Il faut créer un forum pour recueillir le plus grand nombre d’avis possible. Le gouvernement l’organise. A voir comment ?
    La 5 ème République et l’Europe sont à bout de souffle. Il faut redistribuer les cartes, faire un état des lieux, pour pouvoir se remettre en marche vers un avenir serein ! Le constat que l’on peut faire aujourd’hui, au vue de l’attitude des uns et des autres se présente comme un ressentie et non comme un constat, le politiquement correct montre son efficacité, cette efficacité ne peut durer qu’un temps, elle conduit au bord du gouffre, nous y sommes ! L’état est obèse, il a besoin d’une cure d’amaigrissement, il doit colmater les fuites du tonneau des Danaïdes de Bercy, il pousse les citoyens à la course aux revenus pour compenser la gourmandise de Bercy, il détruit l’initiative populaire ! Qui ose prendre des risques ? Qui gère le mieux le capital ? l’Etat ou le particulier ? Certainement pas l’état vu l’état des finances, ne pas rétablir l’ISF prouve que l’état en est conscient. Est il conscient qu’il est en train de conduire le pays au collectivisme. A qui attribuer la faute ? En premier aux érudits économistes qui ne font pas clignoter les feux rouges où il faut, aux observateurs de tout poils, à tous ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ! c’est à dire aux parties politiques, qui ne voient que midi à leurs portes. De ce point de vue E. Macron n’a pas tous les tords ! Il ne pourra rien faire tout seul, c’est le peuple tout entier qui doit s’amender, abandonner la critique virulente, et se retrousser les manches, dans un large consensus.
    Selon cette vision des choses, nous pouvons proposer un débat discutable en 5 points !
    1 – Nos gouvernants :

    Nous devons changer le logiciel de la représentation nationale, ce gouvernement est géré par un cartel issu de l’ENA. Personne n’est satisfait. Il faut réduire le nombre de Députés, de Sénateurs, d’élus et de fonctionnaires, qu’ils ne soient pas issus en majorité de la fonction publique.
    Il faut dégraisser le mammouth comme disait un certain Ministre de l’éducation !
    Les étudiants de l’ENA deviennent copains coquins et satellites des pouvoirs de l’argent, l’exemple est donné par notre Président. Oubliant le bien du peuple, la manipulation des électeurs devient d’une simplicité enfantine. La réaction des électeurs qui sont aujourd’hui loin d’être idiot se retrouve dans l’abstentionnisme. Pour faire revenir les électeurs devant les urnes il faut leurs présenter un projet juste et équilibré, c’est beaucoup de travail, pour parler simple le jeu en vaut la chandelle ! Il faut rechercher des alliés, il n’en manque pas.
    Réclamer la démission du Président est aventureux, il est préférable de dissoudre l’Assemblée Nationale, le peuple doit retrouver son pouvoir, le faire valoir sans casser.
    Brimer les dérapages, OK, mais les gilets jaunes, c’est brimer le peuple, c’est un acte totalitaire !
    2 – L’économie :

    Ce gouvernement nous a ouvert les yeux sur les anciens clivages : “Droite, gauche”. Aujourd’hui le clivage est entre “public, privé” : Les premiers consomment la richesse les seconds la crée, L’équilibre est rompue, la rapidité des évolutions des techniques explosent, les délais pour se former sont long, le chômage s’installe durablement, les déficits se creusent !
    Pour ne pas laisser trop de gens sur le bord du chemin, les élus ont recrutés à tour de bras à tous les niveaux de l’administration. La France s’appauvrit !
    Cette situation, générale en Europe, ne peut perdurer sans faire marcher la planche à billets, créant les déséquilibres de l’économie en augmentant la dette de la France, qu’il ne faut pas laisser à nos enfants ! Les pays les plus réactifs comme l’Allemagne s’en sortent mieux ! Nous devons faire preuve d’imagination pour créer de nouvelles activités. Par exemple : La fin de l’obsolescence des produits est une bonne chose, il y a de nombreuses activités à créer, les industriels doivent abandonner le jetable. L’état la pénalisation des efforts des citoyens, il doit analyser et reconnaître le mérite à sa juste valeur !
    Il y a là des opportunités pour créer de nombreux emplois et réduire les gaspillages.
    La France devient un enfer fiscal ! Pas de Paradis fiscal sans enfer fiscal.

    3 – L’immigration : Pour être les gardiens de notre culture en Europe, pour la paix civile, il est impératif de ne pas la laisser brouiller par l’apport de populations incompatibles avec la notre. Voila des siècles que nous le constatons, durant 132 ans La France à fait l’impossible pour faire évoluer ces populations qui ont finit par se retourner contre nous et nous a expulsé de ces territoires que nous avons grandement fait évolués, aujourd’hui avec l’immigration le problème se déplace sur notre territoire, mais nos dirigeants actuel n’anticipent pas sur les problèmes à venir, qui tôt ou tard nous conduiras inévitablement à des confrontations, animés par une poignée de gens ambitieux et sans scrupules. Personnes n’osent dénoncer la racine de ce problème qui pourtant doit sauter aux yeux. Il existe dans le Coran plus de 390 versets et Hadith qui ne peuvent être inspirés par un Dieu d’amour et de paix, ils concernent le mensonge, la haine du non Musulman, la ruse, la terreur et même le crime que cette pseudo religion récompense. Ces commandements suivit par une frange d’adeptes est comme le virus qui détruit le corps entier à petit feu.
    Pour comprendre, il faut lire le compte rendue du congrès Musulman du 09-12-2018 tenu à l’Institut du monde Arabe où il est dit que le Coran ne sera pas modifié d’une virgule, Il se désigne notre adversaire. c’est la preuve que l’Islam, l’Islamisme et les Musulmans sont de même nature, que nous devons en faire l’amalgame pour combattre ce racisme et cette xénophobie. Sans adversaire désigné la lutte est impossible !
    L’Arabie Saoudite est les seul pays où Daech à réussit !
    Les adeptes de ces écritures doivent être solennellement combattus et sévèrement punis par la loi et la perte de leur nationalité d’adoption et expulsés de gré ou de force dans le pays Islamique de leur choix. Ne pas confondre racisme et principe de précaution. Nous sommes encore maître chez nous ! Il en va de notre image ! Le monde entier nous regarde et nous juge !
    Depuis des siècles, nous voyons les pays Islamiques en conflits permanents s’entretuer avec allégresse. Ne tombons pas dans ce piège ! Nous constatons qu’au fil des siècles ils ne renoncent jamais. Les premiers gagnants seront les immigrés sincères, intégrés et convertis.

    4 – L’Europe : Union des citoyens Européens Francophones.

    La diversité des langues pratiquées en Europe est une frontière virtuelle qu’il faut abolir.
    L’union de l’Europe, sans la participation des citoyens fonctionne mal. Certains membres souhaitent la quitter ! Comment des citoyens qui ne se comprennent pas et qui n’ont pas la même culture peuvent-ils s’unir ? Pour s’unir, il faut se comprendre, il est impératif d’avoir une langue commune officielle.
    L’Union pour commencer doit se faire parmi les 84 000 000 de citoyens volontaires des 5 pays Francophones Européens. Ils doivent aider les autres populations à apprendre le Français pour rejoindre la nouvelle union !
    Il faut savoir que le coût des traductions de tous les documents dans les langues de chaque pays est de 2 milliards d’Euros par an, c’est impressionnant ! Avec cet argent nous pouvons faire beaucoup plus utile. C’est un frein à son unité, à sa réactivité, à la communication et à la compréhension. En l’état actuel une armée européenne serait une belle cacophonie ! Les citoyens ne se sentent pas concernés par les décisions prisent à leur dépend. L’Union des citoyens est une priorité. Les premiers instigateurs de l’Europe n’ont pas mis à l’ordre du jour le choix d’une langue commune, car pour régner il faut diviser !
    Les États Unis, comme le monde Arabe se sont unis autour d’une langue commune officielle.
    L’Anglais est la langue mondiale, le Français, la plus riche devra être celle des Européens.

    5 – Liberté, Egalité, Fraternité.

    L’égalité est impossible à obtenir, sauf à la faire par le bas, la femme est le complément de l’homme et non son égale. Comment prôner l’égalité entre un grand et un petit, un gros et un maigre, un intelligent et un ignare, un courageux et un fainéant, un riche et un pauvre, un malade et un bien portant ? Quand les riches sont malades les pauvres meurent !
    La science aujourd’hui tente de se passer des hommes pour assurer notre descendance, c’est contre nature, il est impossible d’en mesurer les conséquences à long terme !
    A jouer avec le feu on finit par se brûler !
    L’égalité est l’utopie qui perdure depuis la révolution Française, elle ne peut se faire que par un acte volontaire ou par un acte de justice.
    L’UCEF choisi la devise suivante : Liberté, Fraternité, Justice.
    vos commentaires : ucef5302@gmail.com

Les commentaires sont fermés.