Argentine : après le rejet de la loi sur le meurtre de l’enfant dans le sein de la mère, les extrémistes de gauche s’en prennent à la police

Argentine : après le rejet de la loi sur le meurtre de l’enfant dans le sein de la mère, les extrémistes de gauche s’en prennent à la police

La police de Buenos Aires a arrêté plusieurs extrémistes lors d’affrontements après le rejet de la loi sur l’avortement. Les policiers ont également utilisé des canons à eau contre des protestataires :

Source : RT France

Autres articles

1 Commentaire

  • Gisèle , 9 Août 2018 à 23:30 @ 23 h 30 min

    Ils s’en prennent aussi à l’Eglise et au pape François !
    L’enfer fulmine !
    Sachez que chaque fois qu’un avortement se produit , l’enfer fait la fête .
    Accepter ces lois , c’est pactiser avec celui qui veut l’anéantissement de l’humanité .

Les commentaires sont fermés.