Agnès Thill : « Il y a eu un déni de démocratie sur la loi bioéthique » (ENTRETIEN)

Agnès Thill : « Il y a eu un déni de démocratie sur la loi bioéthique » (ENTRETIEN)

Agnès Thill, députée de l’Oise, était l’invitée politique de Stéphanie de Muru sur RT France le 7 novembre.

Exclue de La République en marche le 26 juin dernier à la suite de son engagement contre l’extension de la PMA à toutes les femmes, Agnès Thill s’estime désormais libre : « Je peux faire mon métier de députée ». Une fonction qui se résume désormais trop souvent, selon elle, à « applaudir un exécutif ou défendre un parti ».

Toujours opposée au projet de loi relatif à la bioéthique, adopté le 15 octobre à l’Assemblée nationale, elle considère qu’une de ses mesures phares, l’extension de la PMA à toutes les femmes, ne constitue pas un progrès. Elle estime que les logiques partisanes ont empêché un vote réellement démocratique :

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *