Conférence : L’inéluctable retour à la terre (Stéphanie Bignon)

Conférence : L’inéluctable retour à la terre (Stéphanie Bignon)

Alors que nous descendons tous de ruraux, les paysans ne représentent plus que 4% de la population active et sont aussi oubliés des médias que piégés par l’endettement où conduit l’agriculture productiviste. Pourtant, au fond, l’impasse agricole n’est qu’une facette de l’impasse collective d’une société ayant perdu ses racines et son lien à la terre et, de ce fait, soumise à la mal-bouffe et à une vie urbaine largement pathogène. Le salut sera commun ou ne sera pas !

Source : Le CEP, Terre et Famille

Autres articles

2 Commentaires

  • Pierre , 10 Nov 2019 à 0:46 @ 0 h 46 min

    Le film “Au nom de la terre” ( Titre du film qui n’est même pas cité dans l’article…) est un magnifique témoignage, remarquablement interprété par Guillaume Canet.
    J’ai eu la chance de le voir en avant première, et, si ce n’est déjà fait je ne saurais que vous invitez à assister à sa projection. À l’inverse cette conférence de Stéphanie Bignon est imbuvable et sans intérêt, elle cherche ses mots, regarde ses notes, et tout cela fait qu’en seulement quelques minutes, on a seulement plus qu’une envie: couper moi ça ✂ !
    En conclusion, et autant pour l’auteur de l’article que pour la conférencière :
    Zéro pointé,
    Fermez le ban.
    À l’inverse

  • Droal , 10 Nov 2019 à 12:46 @ 12 h 46 min

    « On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. » écrit Georges Bernanos, en 1946, dans « La France contre les robots ».

    Trente six ans avant, le 7 Août 1910, Léon Bloy écrivait « Tout ce qui est moderne est du démon».

    Stéphanie Bignon, nous explique gentiment, que le monde moderne est un pur chef d’œuvre de haine immaculée, c’est-à-dire qu’elle est pure et sans mélange, sans tache, ni ride, ni rien de tel : un pur bijou de l’Enfer éternel que les centaines de milliards des autres planètes de l’Univers ne nous envient pas.

    Merci à Stéphanie Bignon de rendre la vue aux aveugles, aux mal voyants & autres non-voyants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *