Le pape François compare l’avortement au recours à un “tueur à gages”

Le pape François compare l’avortement au recours à un “tueur à gages”

Un assassinat, c’est un assassinat. Le souverain pontife a comparé mercredi 10 octobre l’avortement au recours à un “tueur à gages” :

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hermeneias , 11 octobre 2018 @ 0 h 17 min

    Les mots sont “durs” et écorchent les petites oreilles de bobos bisounours sous tranquillisants mais la réalité est bien plus dure et l’atterrissage est violent

  • Tonio , 11 octobre 2018 @ 6 h 26 min

    Il serait temps que les chantres de l’avortement dénombrent enfin leurs crimes.
    Qu’y a-t-il de pire tuer un enfant de 12 semaines dans le ventre de sa mère ou laisser l’Aquarius ramener ses clandestins chez eux, en Afrique: mon choix est fait.

  • HuGo , 11 octobre 2018 @ 8 h 40 min

    Le pape, Vicaire du Christ sur Terre, chef visible de l’Église, dont le chef invisible est Jésus-Christ, rappelle simplement le cinquième commandement (meurtre, avortement, suicide, euthanasie, …y compris la légitime défense individuelle et la légitime défense des Nations).

  • Boutté , 11 octobre 2018 @ 15 h 29 min

    Il n’y a pas si longtemps nous l’entendions dire : “Ne vous multipliez pas comme des lapins”. On ne peut vouloir une chose et son contraire . Qu’il nous dise enfin si Dieu préfère la contraception ou l’abstinence

  • BMN , 11 octobre 2018 @ 16 h 18 min

    il n’est pas question de faire un procès d’intention, mais on ne peut pas ne pas remarquer que quand ça chauffe dur au Vatican (actuellement MacCarrick/Vigano/Ouellet), on a dans la foulée une parole provie ou un rappel de doctrine classique de la part du Pape, ce qui a pour effet de rassurer les cathos déstabilisés par le pontificat actuel, sans nuire à la très bonne réputation politico-médiatique de sa Sainteté.

  • Lilou35 , 12 octobre 2018 @ 9 h 06 min

    J’approuve la position du Pape sur l’avortement, avorter est la solution de facilité, les moyens contraceptifs permettent aujourd’hui de faire l’amour sans les sentiments le résultat est que les mariages sont souvent éphémères au détriment des enfants qui sont les premiers à en supporter les conséquences. La facilité est-elle de les éliminés le plus vite possible. Quelle horreur ! Quelle société nous sommes en train de préparer ?

Les commentaires sont clôturés.