François Asselineau : « Un président de la République digne de ce nom est là pour protéger les Français » (VIDÉO)

François Asselineau : « Un président de la République digne de ce nom est là pour protéger les Français » (VIDÉO)

François Asselineau, président de l’Union populaire républicaine (UPR) est l’invité politique de Stéphanie De Muru. Sur RT France, il s’exprime sur la prise de parole d’Emmanuel Macron suite à l’attaque à la préfecture de police de Paris mais aussi sur la présence de son parti, aux élections municipales de 2020, une première pour l’UPR :

Autres articles

1 Commentaire

  • Daniel PIGNARD , 10 Oct 2019 à 18:42 @ 18 h 42 min

    Vu le programme d’Asselineau, il nous bluffe car son programme est loin de protéger les Français sur la question de l’immigration musulmane.

    Refuser la stigmatisation insidieuse des Français d’origine arabe ou de confession musulmane comme la stigmatisation de tout Français en vertu de ses origines sociales ou ethniques ou bien de ses convictions politiques ou religieuses.
    (La stigmatisation a sa raison d’être mais la police de la pensée ne permet pas de l’exprimer ouvertement actuellement par des arguments basés sur des faits)

    Dénoncer la théorie du « choc des civilisations » comme une théorie fausse et nocive et prendre des mesures, notamment éducatives, pour convier les peuples à la « concorde des civilisations »

    Prendre l’île de La Réunion comme modèle national d’intégration sociale.
    (Et profiter à fond des subventions étatiques en préférant la paresse)

    -Culture, identité. Diffusion de programmes audiovisuels de qualité qui contribuent à une meilleure compréhension des phénomènes socioculturels de chaque territoire, qui montrent LA RICHESSE DE LA DIVERSITE ETHNIQUE.

    Et en plus, l’UPR veut cafter les Français qui veulent ouvrir les yeux de leurs compatriotes malgré la liberté d’opinion garantie par les articles 10 et 11 des droits de l’homme de 1789.
    Nous avons donc la preuve que l’UPR fait partie du système. Il ne supporte pas les vérités mises à nues.

    Asselineau a critiqué vertement les interventions de Zemmour et de Marion Maréchal aux assises de la droite parce qu’elles dénonçaient ouvertement l’immigration musulmane de masse en France.

    Asselineau refuse donc le couplet 3 de Notre Merveilleuse Marseillaise :
    « Quoi ! Des cohortes étrangères
    Feraient la loi dans nos foyers !
    Quoi ! Des phalanges mercenaires
    Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)
    Dieu ! Nos mains seraient enchaînées !
    Nos fronts sous le joug se ploieraient !
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres de nos destinées ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Memoires Jean-Marie Le Pen