Réforme constitutionnelle : vers un hyper-présidentialisme ?

Réforme constitutionnelle : vers un hyper-présidentialisme ?

Depuis le 10 juillet, les députés débattent du projet de réforme institutionnelle voulue par Emmanuel Macron. Le président souhaite notamment amender la Constitution pour pouvoir répondre en 2019 aux parlementaires, réunis en Congrès, afin de présenter son cap politique. Quelle serait, dès lors, l’utilité du Premier ministre ?

Autres articles

3 Commentaires

  • jejomau , 12 Juil 2018 à 11:18 @ 11 h 18 min

    Macron est en train de faire exactement ce qu’a fait Erdogan le dictateur.

    1° étape : élimination rapide et sournoise du seul corps organisé capable de lui tenir tête et de s’opposer à lui : le Rassemblement National. De la même manière que Erdogan – avec l’aide de la CIA sur ordre de O Bama the muslim – a fait croire à un coup d’Etat envers lui pour pouvoir se retourner contre ceux qui étaient capables de s’opposer à lui….

    2° étape : réforme constitutionnelle en vue de désorganiser les corps intermédiaires ET de casser la Constitution Française actuelle pour en installer une autre plus en accord avec le mondialisme et les objectifs européens : réchauffement climatique, islamisation du pays, écologisme, remplacement de la population, etc..

    Au final : il reste seul aux manettes avec un pouvoir “dictatorial”

  • Namaste , 12 Juil 2018 à 22:15 @ 22 h 15 min

    Ce dictateur me laisse sans voix. Le pire est que tous les français s’apercevront un jour ou l’autre qu’il a usurpé son élection. Il nous faut entrer plus qu’en Résistance et faire comprendre à tous les français qu’ils sont vraiment floués. Il n’y a pas une minute à perdre…….Voilà où nous ont menés Giscard et Chirac à avoir tripatouillé la Constitution. Et notamment avoir réduit le mandat présidentiel au quinquennat. Il fallait alors conserver le septennat non renouvelable. Si rien n’est entrepris pour le déloger, il est là pour 10 ans.

  • appeals , 13 Juil 2018 à 8:41 @ 8 h 41 min

    C’est une dictature qui s’institutionalise tout bonnement et ces cons de français qui l’ont élu font payer le prix fort aux autres qui n’ont pas encore la solution pour supprimer ce dictateur.

    Mieux que le président de la Corée du Nord.

    On est les meilleurs !!!

    Il ne manque plus que la coupe du monde de foot et ses abrutis qui s’excitent bêtement pour compléter le tableau d’une France en pleine décadence, suffit de voir l’Inde passer devant au niveau économique.

    Une descente aux enfers ?

    Faut-il en rigoler ou bien en pleurer ?

Les commentaires sont fermés.