Le décryptage : a-t-on raison de bâillonner Trump ? L’avis de Didier Combeau et André Bercoff (DEBAT)

Le décryptage : a-t-on raison de bâillonner Trump ? L’avis de Didier Combeau et André Bercoff (DEBAT)

Banni des réseaux sociaux, menacé de destitution par le camp démocrate, la fin de mandat de Donald Trump soulève de nombreuses questions sur la liberté d’expression et l’influence politique des Gafam.

Pour en discuter sur RT France : Didier Combeau, spécialiste des Etats-Unis, et André Bercoff, journaliste, auteur de Donald Trump, les raisons de la colère (First Document) :

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 13 janvier 2021 @ 10 h 21 min

    Mais on ne le baillonne pas seulement : cette gauche progressiste LGBT écolo ILLEGITIME agit exactement comme les NAZIS avec les juifs !

    – interdiction de s’exprimer
    – suppression des comptes bancaires

    Dans tout le pays des Républicains, simples citoyens ont subi le même sort.

    Bientôt, Pelosi dont le père était un violeur.. ou Bidet dont le fils est un criminel pédophile recherché, feront porter un signe distinctif sur la poitrine pour mieux éliminer leurs cibles !
    D’ailleurs ils ont commencé. Des Démocrates à Washington proposent l’ouverture de “camps d’internement” pour les supposés Covid !

    Bienvenue dans le royaume de la Gauche !

  • Stephan , 13 janvier 2021 @ 18 h 23 min

    Je pense que derrière la momie Biden se cache une junte , les patrons de BigTech. Ils n’ont pas 80 ans ceux-là, et alors qu’il ont bénéficié de tout l’aide de l’Etat Américain pour étendre la toile, les voilà qu’ils l’utilisent à leurs seules fins et font tout pour empêcher les autres de s’exprimer. Faut se poser aussi la question qui a tué diverses personnes dernièrement (au Capitole, et même dernièrement celui qui a pénétré dans le bureau de Pelosi ). On sait le Parti démocrate dangereux, souvent allié de la mafia (voir élection Kenedy) , mais ce qu’on voit là est un drôle de spectacle. Je ne sais quelle sera la tournure des événements, mais la démocratie américaine a pris un plomb dans l’aile ( médias aux ordres, élections truquées, réseaux sociaux que pour un seul courant).
    Cela nous concerne car en France on a un peu la même chose.

Les commentaires sont clôturés.