La chef de la CDU pour que la France perde son son siège au Conseil de sécurité de l’ONU…

La chef de la CDU pour que la France perde son son siège au Conseil de sécurité de l’ONU…

Annegret Kramp-Karrenbauer a lancé plusieurs piques au président français en détaillant sa vision, bien différente de celle d’Emmanuel Macron, du futur de l’Union européenne. Au programme, siège unique de l’UE au Conseil de sécurité de l’ONU, et rejet d’un étatisme européen centralisé :

Autres articles

3 Commentaires

  • JPP , 13 Mar 2019 à 18:39 @ 18 h 39 min

    Et voilà !!! Marine Le Pen avait raison… On en avait parlé au moment de la signature de traité d’ Aix la Chapelle; ce n’était pas une fake news. Il en sera de même pour le traité de Marrakech !!!

  • HuGo , 14 Mar 2019 à 8:22 @ 8 h 22 min

    Sous le coup des trahisons constantes de la plupart des ‘gouvernants’, ses ‘successeurs’ ont détricoté ce que Charles De Gaulle avait laissé en héritage à la France éternelle, et cela, il l’avait acquis de haute lutte; ils ont tirés de nombreuses mailles et maintenant, sous l’action de l’idéologie du mondialisme, ils tirent à tout-va. L’UE (UERRSSL), c’est à dire un montage délétère va exclure la France et la ravaler à l’état où Elle était tombée en quelques semaines en juin 1940; bien entendu, ce terrain-là avait déjà été préparé par trop d’aveugles au pouvoir dès 1919.
    Le Royaume Uni est sauvé par son vote. La France, Elle, entame sa descente vertigineuse, abandonnée par le manque de Foi de ses Peuples qui sont le Peuple de France !
    Les ‘faux amis’ de la France doivent ricaner et se frotter les mains. Elle ne sera bientôt plus rien si rien ne se passe ! La France-Archipel est largement ignorée. La France ne peut surtout JAMAIS se réduire à son espace européen qui l’étouffe ! Quelques uns des meilleurs observateurs et penseurs politiques actuels (tous exclus des médias les plus subventionnés) nous mettent en garde depuis longtemps !
    François Asselineau a clairement expliqué les engrenages pernicieux qui engagent la France sur une pente néfaste : d’une part, l’euro qui prive tout ajustement autre que la destruction du secteur industriel, de l’emploi et des savoir-faire durement acquis, d’autre part, l’OTAN qui assujettit l’armée française et partant sa force diplomatique. Il est mal repris par le RN entr’autres partis d’opposition fanfarons acquis à l’abandon, aux rodomontades à la ‘Tartarin de Tarascon de la politique politicienne’.
    Où faudra-t-il aller pour qu’enfin, l’exigeant redressement après FREXIT s’amorce ? Plus il se fait attendre, plus il en coûtera.

  • Pierre ESCLAFIT , 15 Mar 2019 à 11:40 @ 11 h 40 min

    Et bien sur le délégué au Conseil sera….Allemand!

Les commentaires sont fermés.