Élections européennes : le RN bénéficie de l’effet Gilets Jaunes… sauf dans le cas d’une liste Gilets Jaunes !

Élections européennes : le RN bénéficie de l’effet Gilets Jaunes… sauf dans le cas d’une liste Gilets Jaunes !

Lu sur LeFigaro.fr :

Selon un sondage Ifop publié par L’Opinion, c’est la ligne de la présidente du Rassemblement national qui serait en tête, loin devant celle de La République en marche et du MoDem.

Si l’on en croit cette enquête, le parti de Marine Le Pen obtiendrait 24% des voix au premier tour du scrutin, contre 18% pour la majorité présidentielle. Ces chiffres apparaissent comme une véritable sanction à l’endroit de l’exécutif, alors que la crise des «gilets jaunes» se poursuit depuis bientôt un mois. A contrario, il semblerait que ça soit le RN qui parvienne à profiter politiquement du mouvement, puisque le parti progresse par rapport aux dernières études qui ont été réalisées.

Un écart important sépare le duo de tête du reste de ses adversaires: les Républicains sont très nettement distancés (11%). Idem pour l’ensemble des partis de gauche, dont aucune des quatre listes principales ne parvient à passer la barre des 10%, qu’il s’agisse de la France Insoumise (9%), d’Europe Écologie-Les Verts (8,5%), du Parti socialiste (4,5%) ou de Génération.s (3,5%). L’UDI et Jean-Christophe Lagarde obtiennent quant à eux 3%, et les Patriotes de Florian Philippot 1% à peine.

Enfin, Nicolas Dupont-Aignan voit son parti obtenir un résultat plutôt positif: avec 8% des voix, il colle presque au parti mélenchoniste. Ce score tient probablement à l’attitude du souverainiste dans la crise des «gilets jaunes», puisqu’il a été l’un des premiers responsables politiques à avoir enfilé le fameux vêtement de ralliement.

Une liste Gilets Jaunes aux Européennes affaiblirait considérablement le RN. On peut même dire que LaRem et Emmanuel Macron auraient intérêt à la susciter :

Un sondage réalisé les 5 et 6 décembre dernier, commandé par La République en Marche! et réalisé par l’institut Ipsos, que le JDD s’est procuré, a testé l’hypothèse d’une liste aux couleurs des “Gilets Jaunes” aux élections européennes. Si l’élection avait lieu dimanche prochain, une telle liste recueillerait 12% des voix. Loin derrière une liste En Marche-Modem (21%), mais en course pour la deuxième place. La liste du Rassemblement national est en effet créditée de 14%. Contre 13% pour Europe Ecologie-Les Verts, 11% pour les Républicains et 9% pour la France Insoumise.

Autres articles

6 Commentaires

  • HuGo , 14 Déc 2018 à 10:50 @ 10 h 50 min

    Pourtant ni le RN ni la France insoumise n’apporteront de changement valable, aucun même…ils enterreraient plutôt les revendications. Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan semblerait un peu plus crédible; mais plus encore Les patriotes de Florian Philippot…
    Mais pourquoi l’UPR de François Asselineau est-il ignoré à ce point ? Il serait le seul mouvement qui rencontre – depuis longtemps – les points de demandes des Gilets jaunes. Serait-il le VRAI parti, le plus dangereux ? Je pense sans réserve pour cette option. L’UPR dérange vraiment par trop et est trop près de la réalité…on l’ignore autant que peut…

  • Melisenda , 14 Déc 2018 à 11:45 @ 11 h 45 min

    Liste Gilets Jaunes ou pas, les Français devraient réfléchir en leur âme et conscience, peser le pour et le contre avant de prendre une décision hâtive pour cause d’enthousiasme. Là est le piège.

    En vérité éparpiller nos voix, c’est éparpiller nos chances d’avancer dans la direction voulue, avec très grand risque de nous rendre inaudibles et c’est certainement ce qu’attend et espère l’oligarchie dominante, notre ennemie commune.

  • Trucker , 14 Déc 2018 à 15:53 @ 15 h 53 min

    le vrai problème de l’UPR, c’est l’âge de son président…..son avenir politique est derrière lui.
    C’est ce qu’a compris Philippot et ce pourquoi celui-ci passe son temps à prétendre que son parti est le seul à proposer…..ce que propose l’UPR depuis 10 ans

  • François2 , 14 Déc 2018 à 16:19 @ 16 h 19 min

    Le problème c’est que le RN ne veut pas enfoncer le clou de l’immigration : c’est bien le principal reproche fait par Eric Zemmour, car c’est qui a permis au RN de faire un score minable à la présidentielle.
    Hors de l’ IMMIGRATION ZERO, point de salut ; et tout le reste est discussion sur le sexe des anges. Rappel : l’immigration zéro est possible sans empêcher les étrangers de travailler avec le statut d’expatriés (comme cela se pratique dans tous les pays non-occidentaux), donc parfaitement politiquement correcte. Pour plus de précisions voir le livre : remplacer les immigrés par des expatriés.
    Mais aucun politique de droite ou du centre ne veut promouvoir l’IMMIGRATION ZERO. Avec l’immigration zéro Sarko (comme je l’ai suggéré) l’emportait facilement à la présidentielle, Fillon (averti par trois fois) pouvait l’emporter malgré sa casserole ; Wauqiez, la refusant, est, jusqu’à présent (je lui ai écrit et il m’a répondu bottant en touche), disqualifié. Ne parlons pas d’Asselineau qui est un négationniste de l’invasion-immigration (confirmé par écrit à la présidentielle).
    Il ne faut pas se voiler la face, aujourd’hui, sauf retournement, c’est donc, pour les Français autochtones (disons depuis 1960) et leurs descendants, l’heure se dire adieu comme le chantent Les Brigandes (tapez en recherche : brigandes adieu), de façon particulièrement claire et nette.

  • YAYA , 15 Déc 2018 à 6:57 @ 6 h 57 min

    Si les Gilets Jaunes se mettent en politique je me retire de ce mouvement !
    N’avons-nous pas dit que nous ne voulions pas faire de politique et que nous ne faisions que des revendications ?

  • jejomau , 16 Déc 2018 à 9:25 @ 9 h 25 min

    Les médias mettent en avant toutes les revendications économiques des GILETS JAUNES, jamais celles autour de l’immigration ou celles qui sont sociétales. En réalité, ces revendications court-circuitent le débat qui aurait dû avoir lieu pour les européennes D’ailleurs, Macron lance une grande concertation qui va durer tout la période qui précède les élections européennes.

    Il est clairs que les INSOUMIS + MEDIAS + MACRONIE sont liés ensemble pour empêcher le RN de proposer ses idées pour Les européennes.

    Ils appellent ça la Democratie….

Les commentaires sont fermés.