Virginie Vota : Macron écoute mais il n’entend pas et ne comprend (toujours) pas !

Virginie Vota : Macron écoute mais il n’entend pas et ne comprend (toujours) pas !

Emmanuel Macron s’est enfin exprimé lundi à 20h pour annoncer ses fameuses mesures afin de répondre aux Gilets Jaunes. Au programme : augmentation du SMIC mensuel brut de 100 euros, défiscalisation des heures supplémentaires, demande aux employeurs de verser une prime de fin d’année (facultative), suppression der la hausse de la CSG en 2019… Des mesures à côté de la plaque, qui ne répondent pas aux besoins profonds des Français, celui de reprendre le pouvoir concernant les décisions qui les touchent au quotidien, par exemple avec un référendum d’initiative populaire. Malgré son beau jeu d’acteur, Emmanuel Macron ne comprend toujours pas la colère des Gilets Jaunes :

Autres articles

4 Commentaires

  • jejomau , 14 Déc 2018 à 7:03 @ 7 h 03 min

    Macron est aux ordres de Erdogan ou de MBS. C’est un dhimmi. Ses journaleux reprochent tous les jours aux Français d’être complotistes mais lui ne voit pas de mal à faire entrer en Europe Erdogan qui affirme publiquement et fait enseigner dans ses universités que l’Amérique a été découverte par les musulmans! Même la page de France 24 a été effacée…

    Avec le Pacte de Marrakech, désormais nos journaleux Bourdin, Apathie, Pujadas and Co sont obligés de dire que c’est vrai puisqu’il ne faut plus être critique! lol!

    https://www.20minutes.fr/monde/1483311-20141118-erdogan-musulmans-decouvert-amerique

  • Pierre 17 , 14 Déc 2018 à 17:17 @ 17 h 17 min

    Son seul souci, c’est d’être le parfait serviteur des Sionistes et de la Haute-Finance. Ses deux maîtres sont des êtres puissants, sales et sanglants.

  • Melisenda , 14 Déc 2018 à 20:20 @ 20 h 20 min

    Les medias : plus personne ne les croit
    Les CRS : forts envers les faibles et faibles envers les forts. Ils avaient le devoir de désobéissance et ils ne l’avaient pas appliqué, bien que méprisés par le gouvernement qui les emploie.
    Sont-ils conscients que les Gilets Jaunes se battent AUSSI pour eux qui les agressent gratuitement et leurs familles ?
    Soutien aux Gilets Jaunes !

  • Droal , 17 Déc 2018 à 10:24 @ 10 h 24 min

    Ce que veulent les Français, c’est que tu rendes la France que t’as piqué, toi et tes copains, suite au NON du 29 mai 2005 clairement affirmé par 15 449 508 Français & Françaises qui ne sont rien et qui refusent la Constitution €uropéenne.

    Y faut pas que tu rendes le frique, y faut que tu rendes 20 siècles d’histoires au peuple français.

    La 5ème République française : durée de 47 ans (de 1958 à 2005).

    1- De Gaulle
    2- Pompidou
    3- Giscard d’Estaing
    4- Mitterrand
    5- Chirac

    Rupture avec ce peuple qui a fait la France, par le Référendum du 29 mai 2005.

    6- Sarkozy
    7- Hollande
    8- Macron

    Du N°1 au N° 5, c’est la 5ème République (française).

    Du N°6 au N°8, c’est la 6ème République (Constitution €uropéenne imposée par Nicolas et par vote parlementaire) qui chapeaute la 5ème, qui n’est plus là que pour la déco.

    Toi et tes copains, cela fait 50 ans que vous divisez les Français de façon exponentielle pour régner jusqu’au délire.

    Le 27 janvier 1960, De Gaulle évoquant la manière de faire l’Europe précise ceci à Alain Peyrefitte :

    « La France a souffert plus que les autres, parce qu’elle est le seul pays dont le gouvernement légal ait collaboré avec l’ennemi. D’autres ont été occupés, d’autres ont subi des privations ou des exactions. Mais aucun autre n’a vu ses dirigeants vendre son âme. Les peuple hollandais, belge, etc., regardaient vers Londres, où leurs gouvernements s’étaient exilés. C’est là que s’étaient transportés leur légitimité et leurs espoirs. Ils ne doutaient pas de la voie à suivre. Ils n’étaient pas divisés en profondeur. Le mal qu’a fait Vichy, c’est de vouloir faire croire aux Français que la France allait s’en tirer en collaborant, et même qu’elle avait intérêt à la victoire de l’Allemagne. »

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen