L’expulsion du forain Marcel Campion suspendue grâce à… une loi de Charles X (VIDÉO)

L’expulsion du forain Marcel Campion suspendue grâce à… une loi de Charles X (VIDÉO)

Nouvel épisode dans la guerre qui oppose Marcel Campion à la mairie de Paris. La ville a tenté d’expulser le forain de deux stands, devant les Tuileries. Problème: la loi de Charles X qui cède la place de la Concorde à la commune ne cède pas… les emplacements où se trouvent les stands de Marcel Campion :

Autres articles

3 Commentaires

  • Daniel PIGNARD , 15 Mai 2019 à 9:09 @ 9 h 09 min

    Ah ! Quand ils vont être obligés de nous rembourser les PV automatiques parce qu’ils violent les articles 4, 5, 6, 8 et 9 des ddl de 1789 !

  • Aaron , 17 Mai 2019 à 18:02 @ 18 h 02 min

    Compliments au juriste !
    J’imagine la tête de la harpie…au bord de l’apoplexie ???

  • JSG , 18 Mai 2019 à 5:21 @ 5 h 21 min

    Excellent, merveilleux, que cette lutte d’ égos se termine au bénéfice de monsieur Campion, me ravit. Tous ces crapoteux qui du haut de leur fonction obtenue on ne sait vraiment pas trop comment se ramassent une baffe en pleine poire me transporte de joie. Après la promotion d’une fête musulmane faite sur les panneaux de la Ville de Paris, ces réflexions aussi imbéciles concernant la prépondérance de l’islam sur la terre de France, et autres maladresses qui bafouent le sacrifice de générations de Français, ces ploucs méritent largement d’être humiliés.
    Rajoutons à cela l’incendie de N.D. de Paris où tous sont venus se recueillir devant Notre Dame blessée en faisant assaut d’une piété sur ce qu’ils considèrent comme étant l’autel de lé République, ne prononçant même pas le mot catholique. Occultant les six siècles de la cathédrale Saint-Étienne qui précédèrent les huit siècles de chrétienté dont la foi remua des montagnes de pierres pour ce qui fut le plus grand symbole de la chrétienté reconnu au travers du monde entier. Les phrases tronquées par ces minables sans intérêt et irrespectueux de ce qui est encore aujourd’hui la Fille Ainée de l’Église, sonnent faux.
    Encore une fois, merci monsieur Campion, vous êtes un grand bonhomme.

Les commentaires sont fermés.