Pourquoi les populistes ne gagneront pas les élections européennes

Pourquoi les populistes ne gagneront pas les élections européennes

Le paysage politique en Europe depuis la crise migratoire en 2015 a été complètement bouleversé, avec l’arrivée d’Emmanuel Macron en France, de Sébastian Kurz en Autriche et de Matteo Salvini en Italie. Les élections européennes du 26 mai 2019 valideront-elles le clivage des nationalistes contre les mondialistes ? Jean-Baptiste Mendes revient sur les chances de l’emporter des forces « nationalistes » :

Source : Sputnik

Autres articles

3 Commentaires

  • Melisenda , 16 Oct 2018 à 22:59 @ 22 h 59 min

    Analyse bien démoralisante de la part de Jean-Baptiste Mendes. Certes, il faut savoir garder raison et lucidité mais qui lui dit que les indécis d’aujourd’hui ne rejoindront pas demain les nationalistes et les souverainistes qui forment ce que la bienpensance qualifie de “populistes” sans distinction contrairement à M. Mendes qui poursuit je ne sais quel but en les distinguant.

  • Trucker , 17 Oct 2018 à 20:06 @ 20 h 06 min

    Il les distinguent parce que la droite dite populiste et qui se devrait d’être présentée comme étant réellement démocratique préfère la division à l’union….
    Faisons le constat de ce qui se passe en France depuis la dernière présidentielle : Pas moins de 4 mouvements principaux se réclamants à des degrés divers de ce que l’on appelle le souverainisme…..et presque autant de sous mouvements qui leur sont rattachés à des degrés divers également, lesquels au besoin affaiblissent les 4 principaux lors des élections législatives en présentant des candidatures n’ayant aucune chance de se faire élire mais contribuant à la dispersion des votes…..candidatures dont la seule fonction est de ramener un peu de trésorerie aux partis politiques.

    Chacun de ses mouvements fait le même constat de la situation politique, les uns clamant plus fort que les autres que la situation est alarmante quant à l’avenir du pays.
    Mais pour ce qui est de faire l’union sacrée, ce qui en cette période de commémoration de la grande guerre pourrait être une noble manière… peu couteuse en efforts et surtout en sacrifices comparé à ceux qui furent consentis il y a un siècle de cela…de servir la cause nationale et patriotique, et bien non…tout ce petit monde préfèrera aller au casse pipe pour quelques sièges et avantages afférents.

    mais il est vrai que chez certains qui se disent nationalistes….on préfère “perdre sur ses idées que de gagner sur celles des autres” disent-ils…..

    En bref les autres auront encore beau jeu de dire que les nationalistes sont des blaireaux dont il ne faut rien attendre sur le plan politique…..et de continuer à gagner les élections.

    Vous voyez Melisenda…..vous même distinguez les nationalistes et les souverainistes alors qu’il me semble que la finalité de leur revendication est la même : une revendication d’indépendance politique qui pourrait se traduire par la formule “droit des peuples à disposer d’eux même”

  • Melisenda , 18 Oct 2018 à 0:18 @ 0 h 18 min

    @ Tucker
    Il semble que soit je me suis mal exprimée, soit vous m’avez mal comprise. Contrairement à ce que pourrait laisser supposer mon commentaire, en ce qui me concerne,les populistes comprennent les souverainistes ET les nationalistes, puisque, ainsi que vous le soulignez fort justement, ceux-ci poursuivent le même but. Je ne les distingue donc pas, contrairement à M. Mendes.

    Cordialement.

Les commentaires sont fermés.