Une marche contre le suicide des agriculteurs

Une marche contre le suicide des agriculteurs

Officiellement, un agriculteur se suicide tous les deux jours en France. Un homme a pris son bâton de pèlerin pour que le public mesure derrière ce chiffre la violence de cette réalité :

Autres articles

4 Commentaires

  • zouzou , 15 Oct 2018 à 20:00 @ 20 h 00 min

    Officiellement, en effet. Car en réalité, c’est beaucoup plus. Les familles taisent la cause de la mort, par honte ou pour ne pas se voir refuser les obsèques religieuses. C’est la mort de la vraie France profonde, pendant qu’on nous bassine avec les desiderata et lubies des LGBT, féministes débiles, illégaux rencardés par l’ultra-gauche, musulmans revendicatifs et piqûres quotidiennes de rappel sur la Shoah et autres écrans de fumée (le loup, l’ours, les végans, le réchauffement et mon cul sur la commode…)…Circulez, braves gens…

  • COLMAR , 16 Oct 2018 à 5:18 @ 5 h 18 min

    J’ai connu un agriculteur vendéen qui, dans les années 1958, prédisait la fin de la paysannerie. Il n’avait que son certificat d’études.

  • hermeneias , 16 Oct 2018 à 9:16 @ 9 h 16 min

    Le gouvernement actuel , plus que les précédents , s’en fichent complètement !
    On sait où il prend ses ordres .
    Aucune vraie réforme mais seulement de la poudre aux yeux , quelques sucettes et bonbons ….qui pourrissent les dents .
    Les agriculteurs meurent en silence !!! Les médecins votent avec leur pieds ….Les petits commerces ferment dans les centres villes ( on sait pourquoi ) .
    Cela mérite un beau baroud d’honneur . Il faudrait faire plus de bruit et organiser une bonne vieille jacquerie , une montée des “gueux” sur les palais de la ré-publique

  • zouzou , 16 Oct 2018 à 17:12 @ 17 h 12 min

    @hermeneias: d’accord avec vous. Cramer les MSA, pour commencer…cet organisme de racket institutionnalisé, fleuron de la bureaucratie soviétoïde à la française n’est pas pour rien dans le désespoir et la mort de ces malheureux. Au bûcher, les caisses de MSA…D’autres embrayeraient ensuite avec les URSSAF. Vous imaginez un peu?…de quoi chauffer Marcel tout l’hiver…

Les commentaires sont fermés.