Quand le latin est comparé à l’arabe par l’ex-patron du RAID !

Quand le latin est comparé à l’arabe par l’ex-patron du RAID !

Georges Brassens doit se révolter dans son paradis. Lui qui chantait que « sans le latin, sans le latin la messe nous emmerde » n’a pas dû vraiment apprécier la déclaration du député LREM, Jean-Michel Fauvergue, faite sur BFM TV, vous savez, votre chaîne d’infos continues favorite ou détestée car détestable. La carrière de l’ancien chef du RAID, pourrait nous laisser croire qu’il n’est pas des plus idiots. Eh bien, si, ou enfin, s’il n’est pas idiot, il devrait parfaire sa culture religieuse, car déclarer que les prêches en arabe peuvent poser les mêmes problèmes que les prêches en latin dans nos églises, c’est une ineptie sans nom.

Jean Messiha a aussitôt tweeté : « Cet ex-policier Playmobil connaît-il beaucoup de terroristes catholiques criant Alléluia en latin avant de tuer des innocents ? ».

On peut en effet se poser la question de savoir comment dans notre France de 2018, un ancien haut responsable de notre police, élu député de la République, par une vague folle macroniste, peut faire une déclaration publique d’une telle légèreté. A-t-il oublié que tout texte en latin est automatiquement traduit en français dans tous les missels et que jamais un prêtre n’a prononcé une homélie dans la langue officielle de l’Église catholique et encore moins pour appeler à la guerre sainte.

Il est grave et stupéfiant de pouvoir comparer au 21ème siècle, l’arabe du coran au latin deux fois millénaire de l’Église dont chaque mot, chaque phrase publiés dans les divers textes, bible, évangiles, missel ne peuvent être jugés comme anti-constitutionnels. C’est faire injure à une religion pacifique. Ce député macroniste a-t-il un instant pensé qu’un prêtre, qu’un curé, qu’un évêque ait pu appeler au meurtre des musulmans ? Que ce soit en latin ou dans une langue vernaculaire ?

Certes, il est arrivé par le passé notamment au siècle passé, que des religieux appellent à la révolte contre des régimes criminels, comme le nazisme ou le communisme. Et ne remontons pas aux terribles guerres de religion qui ont endeuillé et meurtri la chrétienté : c’était une autre époque, un autre temps, d’autres mœurs.

Mais comment peut-on mettre à égalité une religion basée sur l’amour du prochain à celle qui veut s’imposer sur notre planète par tous les moyens, en refusant de reconnaître la liberté de croire ou de ne pas croire, en criminalisant l’apostasie ?

En 1944, nous aurions dit que ce genre de propos serait digne d’un collabo. Une accusation gravissime qui devrait faire réfléchir tous ceux qui préfèrent défendre une religion envahissante plutôt qu’une religion qui nous est naturelle et familière, que nous soyons croyant ou non au Christ.

Comme l’a déclaré Mgr Carlo Liberati, un archevêque italien qui n’hésite pas à contredire le pape François, « nous allons tous devenir musulmans à cause de notre stupidité et de notre faiblesse. ».

Annie Laurent sera jeudi 17 mai à la paroisse Sainte-Cécile à Boulogne pour poser la question de savoir sur l’islam peut-il être européen. Spécialiste du Moyen-Orient, auteur de plusieurs ouvrages, notamment L’islam peut-il rendre heureux ? ou Les chrétiens d’Orient vont-ils disparaître ?, Annie Laurent veut nous faire réfléchir, en toute objectivité, d’une manière lucide et responsable à la réponse qu’il convient d’apporter au déroutant défi de cette nouvelle religion européenne. Espérons que M. Fauvergue passera par Boulogne, jeudi soir, pour l’écouter et reprendre ses esprits…

Floris de Bonneville

Autres articles

11 Commentaires

  • la pive , 18 mai 2018 @ 5 h 22 min

    c’est grave pour un député de sortir de telles âneries. On se demande comment il a pu obtenir les fonctions exercées au RAID. Quand on ne sait pas de quoi on parle on devrait comme disait COLUCHE avoir le droit de fermer sa G….e.
    Cet ignare va bientôt nous dire que la langue Française vient de l’Arabe. Il devrait aller passer des vacances en Grèce et en Italie il se rendrait peut être compte des racines de notre langue. Député ne veut pas toujours dire éduqué.

  • appeals , 18 mai 2018 @ 8 h 25 min

    Ce type est un con et dire qu’il faisait partie du Raid, cela laisse pantois !!!

  • zouzou , 18 mai 2018 @ 11 h 56 min

    L’ancien flic a vite appris le métier de politocard…

  • MICHEL , 19 mai 2018 @ 17 h 46 min

    NE ET ELEVE JUSQU AU BAC AU MAROC J AI PU CONSTATER JUSQU EN 1960 QUE CE QU ON APPELAIT ARABE DANS CE PAYS ETAIT DE FAIT DE L ARABE CLASSIQUE EQUIVALENT ALORS A DU LATIN CLASSIQUE

Les commentaires sont fermés.