Si le populisme est en vogue, c’est la faute aux talk-shows

Si le populisme est en vogue, c’est la faute aux talk-shows

accuse très sérieusement le magazine Les Inrocks. L’invasion migratoire, les lois liberticides et la dictature des minorités (les faits, donc) n’y sont pour rien, elles, c’est certain, c’est la présentation des faits qui est un problème. Allez, cassons joyeusement le thermomètre pour faire baisser la fièvre, interdisons les talk-shows qui invitent des populistes, et plus vite que ça ! Notez au passage l’avertissement lancé par le magazine à Vincent Bolloré :

Le phénomène ne connait pas de frontières : en France, la chaîne CNews est par exemple épinglée pour sa ressemblance de plus en plus saisissante avec la chaîne américaine Fox News (…).

Et la diffusion en chute libre des Inrocks, c’est la faute à qui ? Notez l’audience revendiquée (calculée par l’APCM, payée pour cela par Les Inrocks) de ce torchon : 574 000 personnes pour une moyenne de 37 120 exemplaires vendus ! Un magazine sans doute exclusivement lu par les familles traditionalistes et les communautés alternatives gauchistes avec une moyenne de 15 lecteurs par exemplaires !

Autres articles

1 Commentaire

  • COLMAR , 16 Juil 2018 à 4:18 @ 4 h 18 min

    qui lit ce torche ???

Les commentaires sont fermés.