“Journée mondiale contre l”homophobie'” : l’inversion dialectique au service de la tyrannie des minorités

“Journée mondiale contre l”homophobie'” : l’inversion dialectique au service de la tyrannie des minorités

jmhC’est aujourd’hui la « journée mondiale contre l’homophobie », et, à l’écoute du traitement que nos médias en donnent, l’on ne peut que constater à quel point cette occasion sert de prétexte à une entreprise de subversion des valeurs et des normes. Sur les chaînes de télévision et les stations radio, le matraquage est permanent, avec la complicité d’associations LGBT dûment subventionnées avec l’argent public.

Ainsi, par un retournement dialectique dont la pensée marxiste a le secret, ce sont les minorités qui doivent imposer leur autorité tyrannique à la majorité et les normes qui sont jugées anormales. Les défenseurs des structures naturelles de la parenté, de la famille, de la filiation et de la société, modèles anthropologiques essentiels et immémoriaux, sont donc frappés du sceau infamant de « l’homophobie » et la doxa nihiliste n’hésite pas à pratiquer sur eux les pires amalgames : les marcheurs des Manifs pour tous deviennent aussi rétrogrades et intolérants que des hordes fascistes, quand ils ne sont pas rendus responsables des suicides chez les homosexuels !

Préserver les normes et les équilibres, c’est devenir anormal et déséquilibré dans un système politico-médiatique où le minoritaire et le marginal font la loi et définissent ce qu’il est licite de penser ou non. Ce totalitarisme, loué par des générations d’intellectuels gauchistes comme Michel Foucault, continue son travail de sape contre les fondements de notre civilisation et de nos mœurs. Il dicte sa morale et jette ses anathèmes avec le fanatisme de ceux qui sont persuadés d’appartenir au Camp du Bien.

Plus que jamais, le courage moral est nécessaire pour résister à toutes les formes de mensonge, de décadence et de perversion qui dessinent un avenir bien sombre pour nos sociétés.

> le site de L’AGRIF

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Gisèle , 17 mai 2017 @ 15 h 57 min

    Faites comme moi !!!!!
    LA ZAPETTE !!!

  • appeals , 18 mai 2017 @ 8 h 07 min

    Et c’est quoi qui est à la tête de notre “cher” gouvernement ?

  • Manuel Atreide , 18 mai 2017 @ 10 h 23 min

    Si vous avez vraiment envie de vivre selon des principes immémoriaux, laisser donc tomber le couple, le mariage, la religion chretienne et tout ce fatras moderne. Revenez-en au noyau tribal, aux modes de vie paléolithiques et allez vivre dans une steppe comme des chasseurs-cueilleurs.

    Sinon, acceptez que l’humanité avance, qu’elle renonce à ses erreurs passées, l’une des plus grave d’entre elles étant de vouloir toujours se tourner contre une partie d’entre elle en raison de sa différence.

    Et si vous êtes vraiment chretiens, cessez de parler et d’agir comme de tristes parodies. Personne ne vous demande de devenir homosexuel.le, l’orientation sexuelle n’est pas un choix mais une caracteristique individuelle comme la couleur des yeux ou la latéralité.

    Personne ne vous demande même d’aimer les homosexuel.le.s. La seule chose que l’on vous demande, c’est de les respecter comme tout un chacun et de reconnaître qu’étant citoyen.ne.s au même titre que vous, elles et ils ont les mêmes droits et devoirs que vous.

    Combien de temps faudra-t-il vous le rabâcher pour que vous l’assimiliez ?

  • Christian , 19 mai 2017 @ 19 h 37 min

    Je suis d’accord avec l’esprit de ce billet. Certes, les homosexuels ont le droit au respect et à la dignité car ils n’ont pas choisi leurs conditions. Mais l’esprit de cette journée de la lutte contre l’homophobie prend l’allure d’une chasse aux sorcières dans laquelle sont désignés comme homophobes tous ceux qui ne font pas l’éloge du mode de vie gay, du mariage “égalitaire” et du droit à l’enfant pour les homosexuels.

Les commentaires sont clôturés.