Professeur décapité à Conflans : la décision de Justice qui avait contraint l’État à octroyer le statut de réfugié à la famille de l’assaillant tchétchène, alors que l’administration le lui refusait

Professeur décapité à Conflans : la décision de Justice qui avait contraint l’État à octroyer le statut de réfugié à la famille de l’assaillant tchétchène, alors que l’administration le lui refusait

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • stephan , 18 octobre 2020 @ 17 h 45 min

    Le point faible de la France, c’est d’avoir une justice dans les mains d’une junte islamo-gauchiste .

  • Robert AUSSEUR , 19 octobre 2020 @ 11 h 58 min

    Si une , des personnes ne se trouvent pas bien traitées , menacées …..Dans leur pays d’origine = …..Si elles viennent s’intégrer à la France = c’est qu’elles en acceptent les règles et le fonctionnement ……Sinon = Elles n’ont rien à faire en France = SURTOUT SI C’EST POUR TENTER D’Y CREER DES CONTRE POUVOIRS ! = Alors = OUSTE …….!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *