Vins de Bordeaux : Alain Juppé a permis que des Chinois rebaptisent des châteaux

Vins de Bordeaux : Alain Juppé a permis que des Chinois rebaptisent des châteaux

Avec l’accord d’Alain Juppé, des châteaux de Gironde rachetés par un groupe chinois ont abandonné leur nom pour des appellations asiatiques ridicules (“Lapin Blanc”, “Antilope tibétaine”, etc.). Une décision qui ne fait pas l’unanimité :

Autres articles

6 Commentaires

  • jejomau , 18 Fév 2019 à 8:13 @ 8 h 13 min

    Je comprends mieux pourquoi ce traitre est parti à Paris ! Il a peur de se faire lyncher par sa “bonne ville” !

    Abrutie de caste décérébrée..

  • François2 , 18 Fév 2019 à 15:01 @ 15 h 01 min

    N’oublions jamais qu’Ali Juppé est un repris de justice. Ce doit être la raison pour laquelle il a été choisi pour le Conseil constitutionnel.

  • Claude Armand Dubois , 18 Fév 2019 à 16:40 @ 16 h 40 min

    Au moins on saura quels vins éviter

  • Josh des Aulnay , 18 Fév 2019 à 17:03 @ 17 h 03 min

    encore un qui a vendu son pays… c’est honteux !

  • JPP , 18 Fév 2019 à 18:34 @ 18 h 34 min

    Le meilleur d’entre nous qu’ils disaient. Après les musulmans, maintenant les chinois, ce fossoyeur de la France “a sa place” au conseil constitutionnel, il y sera surtout à l’abri de la vindicte populaire.

  • Cactus , 18 Fév 2019 à 22:00 @ 22 h 00 min

    Juppé a de qui tenir en la matière : il a appliqué à Bordeaux le même cahier des charges que Chirac à Paris
    Et ce qui arrive à Bordeaux arrive dans le reste de la France pour une raison précise : il a sciemment refoulé les personnes les plus modestes hors du centre-ville bourgeois de Bordeaux.

    Sa ville de Bordeaux, dont il était le maire quasi historique depuis 1995, voit rouge depuis plusieurs semaines, il la laisse dans un drôle d’état. Il accepte volontiers la proposition qui lui a été faite par le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand de siéger au Conseil constitutionnel…… avec un salaire exceptionnel !

    Mais le Conseil constitutionnel n’est pas un endroit pour remercier les premiers ministres ! (dixit Jean Veil) !

Les commentaires sont fermés.