Gilets Jaunes : Emmanuel Macron dénonce la “tyrannie d’une minorité”

Gilets Jaunes : Emmanuel Macron dénonce la “tyrannie d’une minorité”

Il ne parle pas de l’oligarchie mondialiste. Interdiction de manifester dans certains périmètres, limogeage du préfet de police de Paris, nouveaux moyens comme des unités anti-casseurs et le recours aux drones : l’exécutif français a voulu frapper un grand coup après les violences de samedi :

Autres articles

5 Commentaires

  • jpr , 19 Mar 2019 à 22:44 @ 22 h 44 min

    C’est bien contre la tyrannie de cette minorité occulte que manifestent les gilets jaunes.

  • Isaïe , 20 Mar 2019 à 15:11 @ 15 h 11 min

    Au sujet de minorité et de majorité, monsieur Macron ne devrait pas oublier que pour l’élire, il n’y avait pas la majorité des français électoralistes aux urnes mais simplement une forte minorité. Ainsi c’est sur une population de moins de 50% que 60% de ces moins de 501% l’a élu.
    Donc il ne peut ^pas être le président de tous les français puisque plus de 50% ne voulait ni d’un parti ni de l’autre et que tous se méfient des politiques usuels.

  • appeals , 20 Mar 2019 à 17:45 @ 17 h 45 min

    Président des couilles molles, sans aucun doute !

  • COUTAND , 20 Mar 2019 à 18:50 @ 18 h 50 min

    Vu du peuple, une autre tyrannie est en place, également par une minorité…!

  • Colmar , 21 Mar 2019 à 8:55 @ 8 h 55 min

    la minorité qui vit discrètement comme les voyous, les friqués! Relire Kierkegaard!

Les commentaires sont fermés.