Ivan Rioufol sur le massacre de ChristChurch : « Le multiculturalisme attise les tensions. Le multiculturalisme, c’est la guerre ! »

Ivan Rioufol sur le massacre de ChristChurch : « Le multiculturalisme attise les tensions. Le multiculturalisme, c’est la guerre ! »

Ivan Rioufol (Le Figaro) sur le massacre de ChristChurch : « J’ai déjà eu l’occasion de le dire, et je le répète ici parce que c’est tout-à-fait flagrant, le multiculturalisme attise les tensions, le multiculturalisme c’est la guerre. Laurent Joffrin (Libération) aime bien me répéter que le nationalisme c’est la guerre, et je lui dis qu’aujourd’hui c’est le multiculturalisme. (…) Une partie des Français se sentent aujourd’hui étrangers dans leur propre pays. »

Source : CNEWS, 15 mars 2019, 17h13

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Droal , 19 mars 2019 @ 8 h 02 min

    Je vis depuis 27 ans dans la banlieue du Caire, en Egypte, à Bondy dans le 93.

    Je puis vous dire que tous les Français sont d’origine étrangère et que je suis le seul Étranger d’origine française sur le marché de Bondy ou dans le magasin Lidl, juste en face.

    Contrairement à ce qu’on dit “le grand remplacement’ n’a pas eu lieu. Il n’y a que très peu d’étrangers d’origine française (européenne). Toute la population est française, c’est à dire d’origine africaine (brune et noire).

    Je pratique depuis 27 ans le vivre ensemble tout seul sans aucun problème.

    Les Français vivent ensemble dans leur communauté: l’Oumma. Ils parlent le français entre eux (l’arabe).

    Moi, je vis dans ma communauté : la communauté du tout-seul (nous sommes très peu nombreux car nous sommes seulement un : moi et Droal).

    Hors terre d’Islam, c’est à dire en “territoires de la République” je vis dans la belle communauté du « vide ensemble », ou “ensemble tout seul”.

    Rioufol dit “Une partie des Français se sentent aujourd’hui étrangers dans leur propre pays.”

    Pour ma part ce pays n’est pas mon pays, le trou du cul du néant n’est pas mon pays.

    Ce « pays » que les fous appellent “la France”.

Les commentaires sont clôturés.