Le monde à l’envers

Le monde à l’envers

Pour les partisans de la “boboïtude”, tous les codes physiologiques et lexicologiques, qui fondent notre société, sont obsolètes et démodés. Et, dans leurs discours, autoritaires et péremptoires, sur ces sujets comme bien d’autres, la liberté d’expression ne s’exprime qu’à sens unique, jamais pour les réfractaires ou les opposants à leurs délires verbaux. Car, ces messieurs-dames de la “branchouille” ont une vision sociétale hautement intellectualisée et strictement adaptée à leurs fantasmes.

Leur dernière trouvaille extravagante : l’application du genre neutre pour tout et n’importe quoi. Très à la mode, en ce moment, aux États-Unis, cette expérimentation dérive de ce que l’on a appelé “la théorie du genre”. Spéculation qui affirme que le masculin n’est pas forcément masculin et le féminin, non plus… Ce postulat, inspiré par la sociologue Ann Oakley, ne fait que reprendre les travaux d’un psychologue et sexologue néo-zélandais, John Money, qui employa le terme “genre” pour la première fois en 1955. Pourtant, le sérieux de ce “scientifique” a été, à juste titre, fortement remis en cause : en 1967, pour étayer ses analyses, il n’hésita pas à pratiquer, sur un enfant mâle de 22 mois, une opération chirurgicale de réattribution sexuelle (changement de sexe)… Après une vie de souffrance à vouloir récupérer son identité masculine dès ses quinze ans, le “cobaye”, David Reimer, se suicida à l’âge de 38 ans. Cela n’empêcha pas, en 2002, la Société allemande pour la recherche socio-scientifique sur la sexualité, de décerner à John Money la médaille Magnus-Hirschfel et en 2003, la première ministre de Nouvelle-Zélande, Helen Clark, attribua à l’Eastern Southland Art Gallery de Gore en Nouvelle-Zélande, une aile qui porte aujourd’hui le nom de John Money. Il est vrai que le “savant” était aussi un amateur d’art et qu’il légua à ce musée une part importante de sa collection…

Le genre neutre est naturellement encensé par les leaders LGBT qui trouvent là une justification bien pratique à leurs opérations de communication. Ainsi, un porte-parole de cette communauté a pu déclarer, avec arrogance, sur un des médias internet, Arrêt sur images : “je ne suis pas un homme !”, alors que son appartenance au genre masculin sautait aux yeux (barbe, voix, corpulence, vêtement). Cet intervenant voulait probablement signaler qu’il n’était qu’un être humain, ni masculin, ni féminin. Par provocation ou par incertitude ? En tout cas, cela a fait dire, non sans humour, à un ancien complice des Monty Python, Terry Gilliam : “maintenant, je dis que je suis une lesbienne noire en transition”… Les aberrations des tenants du genre neutre ne s’arrêtent pas là. Il n’y a pas si longtemps, pour combattre les stéréotypes sexistes, des féministes ont voulu nous imposer l’écriture inclusive, qui nous ferait écrire, par exemple : “artisan.e.s” ou “commerçant.e.s”. Heureusement, l’Académie française, à l’unanimité, dénonça l’absurdité : “La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit, abouti à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité”. Et le Premier ministre a banni l’écriture inclusive des textes officiels.

Si la théorie du genre peut s’exalter et se débattre sur des plateaux télé ou dans le cabinet d’un psy, dans la vraie vie, la vie quotidienne, c’est beaucoup plus problématique : des codes, bien définis, sont nécessaires à la cohésion sociale. Cela n’empêche pas une personne responsable, si elle le souhaite, d’assumer ou de transgresser son apparence, tant que l’ordre public n’en souffre pas. Mais son choix individuel ne doit pas influencer le législateur.

Claude Picard

Autres articles

2 Commentaires

  • André , 19 Juil 2018 à 12:37 @ 12 h 37 min

    Le monde est à l’envers, rien que cela. Je viens d’être condamné par la correctionnelle pour islamophobie: quatre mois de prison et 1000 euros d’amende + 127 euros de frais.
    Un palais de justice où on entre comme dans un moulin. Personne n’a vérifié mon identité. Sur les murs des affiches: Précautions à prendre en cas de terrorisme. Il n’y avait pas des emburqadées ou des sacs à charbon, mais du tout ou rien, les nanas employées avec le cul à l’air. C’est vrai qu’il fait chaud.
    Envoyé en tir groupé:
    Je vous laisse vous cultiver. De toutes les manières, maintenant c’est clair, vous avez tous le cerveau détruit par les écoles, aucun discernement, sauf l’orgueil et l’égoïsme….

    Comme je l’ai déclaré au tribunal d’ailleurs, je n’ai jamais eu de vacances pour user mon cul dans des écoles, fort heureusement , je n’ai subi aucune contamination…
    La bête qui était n’est plus mais elle réapparaîtra. Elle subira une blessure mortelle mais se relèvera aidée par une autre bête et deviendra toute puissante. Qui sera semblable à la bête? Il sera donné un grand pouvoir à la bête. Lorsque vous verrez la bête prendre Jérusalem pour capitale et l’impie profané le lieu Saint, votre délivrance est proche. Le 14 mai 2018, Trump déclenchera le compte à rebours..
    Les événements vont se précipiter.
    https://gloria.tv/video/nixUtS8pCJTn2xHbH7iGLWEuy
    Très peu ont encore découvert que l’humanité est entrée dans la grande tribulation. Et voici que j’arrive comme un voleur quand plus personne n’y croira.
    Les français n’émergeront plus jamais, ils sont tous abrutis par les écoles, leur colonialisme algérien, éblouis, enchantés par un islam destructeur et meurtrier. Il est impossible de trouver plus débiles que les français, ils veulent les 40 millions d’algériens en France alors que De Gaulle a dit non et actuellement il n’y a que quinze millions d’algériens, détail insignifiant, et ces français ne savent même plus gérer le pays…. Lorsque tout aura été détruit comme annoncé par les écritures, dans quelques siècles lorsque cette histoire sera racontée dans une bible, la nouvelle génération n’osera jamais y croire que les français furent à ce point aussi débiles, tout comme de nos jours aucun français ne sait lire et comprendre la bible. Les français sont tous dyslexiques.
    André

  • Ranguin , 19 Juil 2018 à 13:22 @ 13 h 22 min

    C’est la médaille Josef Mengele qu’il faudrait leur décerner

Les commentaires sont fermés.