Des camps de clandestins vénézuéliens attaqués au Brésil

Des camps de clandestins vénézuéliens attaqués au Brésil

Elle ne supporte plus l’immigration. Le gouvernement brésilien a ordonné l’envoi de troupes à la frontière avec le Venezuela, dimanche 19 août, après des heurts entre la population locale et des clandestins vénézuéliens. Les violences sont survenues dans la ville frontalière de Pacaraima, après le vol et l’agression d’un commerçant, attribués à des Vénézuéliens. En représailles, des dizaines d’habitants de cette localité ont détruit deux principaux camps de fortune de clandestins et brûlé leurs affaires. En comparaison, les Français sont très tolérants et très doux quand ils se font envahir… Des dizaines de milliers de Vénézuéliens fuyant la crise politique, économique et sociale que traverse leur pays depuis 2014 ont rejoint le Brésil ces dernières années :

Autres articles