Russie : en cas de guerre nucléaire, « nous irons au paradis » affirme Vladimir Poutine

Russie : en cas de guerre nucléaire, « nous irons au paradis » affirme Vladimir Poutine

Il s’est pourtant défendu de toute velléité guerrière. Vladimir Poutine a affirmé ce jeudi que tout agresseur voulant frapper la Russie avec des armes atomiques sera « détruit ».

« L’agresseur doit comprendre que le châtiment est inévitable (…). Et nous, en tant que victimes d’une agression, en tant que martyrs, nous irons au Paradis. Eux, ils crèveront tout simplement, ils n’auront même pas eu le temps de se repentir », a lancé le président russe au cours d’une conférence du club Valdaï organisée à Sotchi (sud-ouest).

Si une guerre nucléaire se produit, la Russie ne « peut pas être l’initiatrice d’une telle catastrophe car nous n’avons pas de concept de frappe préventive », a nuancé Vladimir Poutine. « Dans une telle situation, nous attendons d’être frappés par des armes nucléaires, mais nous ne les utiliserons pas » en premier, a-t-il précisé.

Source.

Autres articles

3 Commentaires

  • André , 20 Oct 2018 à 9:50 @ 9 h 50 min

    Quoi qu’il en soit cette troisième guerre nucléaire aura bien lieu. C’est le dernier combat de la bête contre Jésus appelé bataille d’Har Megiddo. Dieu le père peut évidemment intervenir mais il ne le fera pas à cause de la mauvaise foi des hommes et d’autant que l’humanité est prévenue depuis l’avènement de Jésus. La Russie attaquera la France à cause des français qui ont plongé tête baissé dans le jacobinisme satanique. De plus le père est courroucé de voir les hommes utiliser son fils en prétendant faire de l’évangélisation par colonialisme, alors que le dessein du colonisateur est tout autre, celui de spolier ce que possédaient les prétendus sauvages. Le traité de Berlin de 1884-1885 fut une abomination épouvantable, découper l’Afrique comme l’on découpe un camembert, mais non seulement cela, les atrocités qui y furent perpétrées. Quand j’ai découvert tout cela il y a dix ans je fus horrifié, c’est à ce moment que par insufflation j’entendis: La création est mienne, ce n’est pas à la créature de décider quelle race a le droit de vivre ou être exterminée. Je ne savais comment m’y prendre pour bâtir une vidéo pédagogique lorsque je découvris qu’un belge a accompli mon souhait:
    https://gloria.tv/video/jbJFZKNxhNMx4MG6tfECYhV7i

  • HuGo , 21 Oct 2018 à 7:22 @ 7 h 22 min

    À la suite du quart de siècle assez belliqueux qui vient de précéder cet excellent Président Donald Trump, maintenant, il est tellement évident que l’agressivité occidentale (l’EURRSL et l’OTAN, valets des USA) conduit le monde au désordre.
    Cela aura été à la suite de chute bienvenue de l’URSS une occasion VRAIMENT VOLONTAIREMENT TORPILLÉE PAR L’OCCIDENT!
    Je m’interrogeais, mais je ne me suis pas suffisamment rendu de ce fait qui aujourd’hui crève les yeux. Je ne m’en suis pas rendu compte à quel point. Et, pourtant, l’Occident pour une grande part persiste et signe, continuant son œuvre malfaisante de par le monde.
    Ce n’est surtout pas de la colonisation que l’Occident doit se repentir, mais bien certainement de son action particulièrement néfaste et destructrice (au plan sociétal aussi, cela va de pair) lors du dernier quart de siècle.

  • HuGo , 21 Oct 2018 à 7:25 @ 7 h 25 min

    Les Présidents D. Trump et V. Poutine plus encore, sont une bénédiction en ces temps où l’orage point à l’horizon !

Les commentaires sont fermés.