“Je ne peux pas répondre” : quand Alexandre Benalla esquive les questions des sénateurs sur ses passeports (VIDÉO)

“Je ne peux pas répondre” : quand Alexandre Benalla esquive les questions des sénateurs sur ses passeports (VIDÉO)

Alexandre Benalla a refusé obstinément lundi 21 janvier de répondre aux questions de la commission d’enquête sénatoriale sur l’attribution de ses passeports diplomatiques, au motif qu’elles relevaient de l’information judiciaire ouverte vendredi dernier :

Autres articles

17 Commentaires

  • jejomau , 21 Jan 2019 à 23:23 @ 23 h 23 min

    Un vrai scandale d’Etat. Il ne peut pas répondre parce que DERRIERE il y a Macron qui est en cause !

  • gebe , 22 Jan 2019 à 11:03 @ 11 h 03 min

    Il ne peut pas répondre, parce que derrière cette affaire, il y a un marché avec “les arabes”.
    Ceux qui viennent du Maghreb, et qui amènent les camions de drogues, que les douanes retrouvent sur les autoroutes. Sans compter tous les visas “touristiques et estudantins” accordés.
    Ceux qui viennent de l’Afrique “intérieure”, qui viennent pour fuir leurs “dictateurs élus” de mèche avec la religion conquérante des princes de monarchies.
    Donc, cet ancien garde du corps présidentiel a été mis en orbité socialo politique, pour veiller au bon déroulement de la future invasion de la France par les 4 millions de migrants du continent africain qui veulent se mélanger aux jeunettes blanches de France et de Navarre, et plus si nécessité.
    Tout était sous contrôle, jusqu’à son “dérapage de la place de la Contre Escape” le 1 mai dernier.

  • Charles , 22 Jan 2019 à 13:43 @ 13 h 43 min

    Effectivement, Yoplait a déclenché la mise en examen et une petite garde à vue
    simplement comme le meilleur pare-feu efficace contre la commission du sénat.

    Il suffit de visionner les réponses lapidaires de benalla pour comprendre
    qu’il joue une comédie qui a été écrite par les conseillers marrons de Yoplait.

    Pour votre info, il porte des fausses lunettes (ie verres plats-non-correcteurs)
    simplement pour se donner une image de culture…

  • jejomau , 22 Jan 2019 à 13:59 @ 13 h 59 min

    Ben Allah obtient ses passeports et voyage 23 fois en particulier au Maghreb au moment où l Pacte de Marrakech livre notre pays aux invasions migratoires. Quel trafic derrière? Qu’a négocié Ben Allah au nom du mondialisme pour le compte des Loges ?

  • BUREAU , 22 Jan 2019 à 15:53 @ 15 h 53 min

    Encore une mascarade de ce gouvernement. BENALLA n’est pas le responsable. Soit il ne parle pas pour couvrir son ami Macron, soit il parle et il risque un grave accident mortel.

  • JSG , 22 Jan 2019 à 18:09 @ 18 h 09 min

    Jejomau, votre questionnement m’interpelle, je ne sais plus quoi penser. J’ai du mal à admettre de ce monsieur ai pu se hisser à cette fonction, sans raisons. Tout ce bruit, sonne faux, aussi bien de la part de ces pseudo-commissions qui semblent donner le change. Ou, alors, le Sénat sait des choses qu’ils ne peut dévoiler, et cherche à ce que ce soit d’autres qui se mettent à table, ou c’est simplement une guerre entre l’Élysée et le palais Bourbon, mais Ben Allah comme vous le baptisez, ne m’interresse pas, en premier. J’aurais tendance à penser, à un homme qui prenait son service à coeur, et qui, s’est laissé manipulé, mais par qui ?
    Bref depuis l’affaire Fillon et les pourris qui lui ont savonné la planche, la justice et son mur des cons, qui renaît de ses cendres, la politique et ses zélus-zélites, les médias à la botte, tout ça, ça pue et les gillets jaunes ont de l’avenir, si peut qu’ils sachent se faire représenter par des esprits réalistes.

  • Pierre 17 , 22 Jan 2019 à 18:22 @ 18 h 22 min

    Sans Macron, le valet de la Haute-Finance, Benalla n’est rien. En cette affaire, il y a un responsable principal c’est son patron, Macron.

Les commentaires sont fermés.