Quatre solutions RADICALES pour désislamiser la France ?

Quatre solutions RADICALES pour désislamiser la France ?

Une analyse (par l’ex-musulman Majid Oukacha) des principales limites et failles de ces 4 projets d’opposition à l’islamisation en France que sont la remigration, la fermeture de toutes les mosquées, l’interdiction du livre du Coran et la guerre civile :

Autres articles

5 Commentaires

  • Catholique & Français , 21 Juin 2018 à 7:21 @ 7 h 21 min

    Là où cet excellent monsieur a absolument et évidemment raison dans son discours, c’est quand il parle de l’application larga manu et généralisée de chacun de ces 4 projets. Là où il a tort à mon avis, c’est lorsqu’il néglige que chacun de ces 4 projets comporte une vraie part de solution : la remigration sera possible pour un certain nombre de musulmans (nouveaux arrivants, double nationalité, délinquants…); il faudra également fermer autoritairement les mosquées en contravention avec la loi (islamisme fanatique, appels à la révolte, au crime, à la sédition…), les autres mosquées étant permises ou plus exactement tolérées, avec interdiction de publicité, de prosélytisme et de visibilité dans l’espace public (comme les églises dans les pays mahométans); ensuite, le Coran doit être officiellement proscrit dans l’espace public (vente, publicité etc…), mais avec une certaine tolérance compatible avec la paix civile (dans les mosquées, dans l’espace familial…); enfin, la guerre civile est certes la plus atroce et la plus barbare de toutes les guerres; seuls les gens monstrueux ou inconscients peuvent la souhaiter; toutefois les gouvernants qui refuseront la mort inéluctable de la France devront avoir la main sûre et agir avec courage et fermeté ! Mais tout cela relève du rêve et de l’appel au miracle : il faudra en effet que la France soit d’abord débarrassée du dogme mortel de la “Laïcité” et que revienne le Règne du Christ-Roi ! Mais Jésus est le Maître de l’impossible…

  • Droal , 21 Juin 2018 à 14:01 @ 14 h 01 min

    Je vis depuis 26 ans en terre d’Islam, à Bondy, et je n’ai aucune relation avec les musulmans depuis 26 ans et c’est réciproque.

    Il vivent ENSEMBLE dans leur Communauté de 1439 de l’Hégire, tout comme les Français républicains vivent ENSEMBLE dans leur Communauté de l’An 226 de la République.

    C’est tout.

    Et dans 100 milliards d’années, ça sera exactement pareil, voire nettement plus ferme.

    Autrement dit, j’aurai été parmi les premiers décapités en 1789, comme je serais parmi les premiers décapités, si jamais nos chers frères musulmans désirent faire une République française musulmane comme nos bien-aimés Révolutionnaires de 1789, les ceusses à la Guillotine si libre, si égale & si fraternelle…

    …que le monde entier nous envie, sans doute.

  • Boutté , 21 Juin 2018 à 19:39 @ 19 h 39 min

    Pas d’accord pour le Coran . D’abord pour le principe : on ne brûle pas de livres ! De plus je milite pour qu’on en impose la lecture dans les écoles de France pour que les enfants voient comme il véhicule des idées inadmissibles et contraires à toute civilisation .

  • gebe , 21 Juin 2018 à 23:21 @ 23 h 21 min

    Certains pays ont bien interdit “les Versets Sataniques”. Alors, pourquoi, en terres chrétiennes ne peut-on pas interdire leur livre ‘d’Amour et de Paix” qui appelle toutes les 2 pages à “raccourcir” les “autres”, c’est à dire ceux qui ne sont pas “croyants comme eux”. Et on est mal “barrés” si les 17 millions de mahométants veulent un peu plus de place dans le pays des droits de l’homme.

  • Desrez Michel , 22 Juin 2018 à 3:13 @ 3 h 13 min

    Excellent exemple de takya, utilisant le principe de “mentir en disant la vérité”. Il est simplement missionné pour nous décourager avec comme but principal: gagner du temp ! Sachant que les courbes de projection démographiques ont montré que la population musulmane double tous les quinze ans, avec 15 millions ce jour, il seront 30 millions dans 15 ans et 15 ans plus tard 60 millions etc …Plus on attend, plus la mise en oeuvre de ces quatres solutions sera difficle.
    Beau travail de sa part, il finira général dans l’armée de l’islam de France. S’il n’est pas missionné, il ne lui restera plus qu’à partir en courant.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen