Société Générale mise à l’amende par les États-Unis : « C’est un racket organisé par les Américains »

La Société Générale paiera 1,34 milliard de dollars d’amende afin de mettre fin aux poursuites engagées contre elle aux États-Unis. En cause : la violation de différents embargos économiques américains, concernant essentiellement Cuba. Invité du JT de RT France, Olivier Delamarche, économiste, membre des Éconoclastes, fait le point sur la situation :

Autres articles

1 Commentaire

  • Tonio , 22 Nov 2018 à 6:50 @ 6 h 50 min

    Hé! oui, il est bien fini le temps où la France conquérante pouvait imposer ses lois à toute l’Europe; et comme les USA elle a raflé en Europe tout ce qui était à saisir: or, bijoux, œuvres d’art, ce fut une grande ripaille muséale, dont les reliefs sont aujourd’hui encore dans les beaux châteaux et musées de France.
    La France rend un masque africain acheté au marché noir mais pas les œuvres pillées pendant la campagne d’une Italie qui ne lui a jamais rien fait; le Directoire (et Napoléon B.) prétendait chasser les Autrichiens, il n’a fait que piller les Italiens, car les Autrichiens y sont resté après les guerres… ?
    Quelle logique?

Les commentaires sont fermés.