Les boomers sont une plaie… aussi pour l’Église catholique

Les boomers sont une plaie… aussi pour l’Église catholique

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 23 mai 2022 @ 8 h 27 min

    Mais qu’on les pique !!! Attali en premier…

    En Thaïlande, pour info, on en est à la 5° dose Covid… Mais qu’on lance immédiatement un plan de rattrapage de vaccination Covid sur tous ces boomerang : une dose bien tassée par semaine !!

  • karr , 23 mai 2022 @ 16 h 08 min

    Je suis né en 1962 et attaché à la Tradition,je ne suis pas le seul,et je connais un bon nombre de catholiques plus âgés d’une dizaine d’années qui partagent ma sensibilité.
    Je connais également des catholiques du Québec ,la génération des années 1940 -1950,avec lesquels je demeure en contact qui,sans être des intégristes conciliaires,ne souhaitent pas revenir sur les réformes et l’omniprésence des fidèles dans la liturgie, tout en se lamentant d’autre-part de la déchristianisation et du manque de vocations.
    Il y a dix ou quinze ans je visitais des personnes âgées à domicile,chacune de ces personnes me demandait quand reviendrait l’Eglise qu’elles avaient connue ,il me semble que la génération la plus favorable aux réformes en tous genres au sein de l’Eglise doit se situer dans une tranche d’âge de 70 à 85 ou 90 ans ,génération du pape actuel.

  • borphi , 23 mai 2022 @ 20 h 40 min

    Une telle crise générationnelle est d’abord une crise de la transmission!
    Cette crise de la transmission a son origine dans les années 60-70.
    Les différents schismes au sein du scoutisme français en sont un des symptômes!

    La pédagogie des scouts de France était de scinder les SDF par âges de 11 à 13 ans pour les rangers et de 14 à 17 ans pour les pionniers.
    Alors que les scouts unitaires de France et les scouts d’Europe ont préservé un groupe d’âges unique de 11 à 17 ans , privilégiant ainsi la transmission d’expérience des plus âgés vers les plus jeunes préconisant ainsi les valeurs fondamentales du scoutisme mondial suscitées par son créateur Baden Powel.

    L’esprit de transmission a pareillement disparu dans les apprentissages proffessionnels éradiqués par l’institution du collège unique (1975)
    La disparition des compagnonages des professions ancestrales.

    Toutes ces valeurs , pour certaines de leurs applications reviennent à la vitesse de l’escargot, alors qu’elles avaient disparues à la vitesse de la lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.