#balancetatruie féministe

#balancetatruie féministe

Lu sur LeFigaro.fr :

En mai dernier, et après onze mois d’enquête interne, l’université de New York a reconnu Avital Ronell coupable de harcèlement sexuel sur l’un de ses anciens étudiants. Dans une lettre de soutien à leur consœur, une cinquantaine de grands noms du monde académique ont endossé une ligne de défense mettant notamment en cause le bien-fondé du récit de la victime – le même type d’argumentation que dénonce le mouvement #MeToo depuis bientôt plus d’un an.

Autres articles

1 Commentaire

  • BUREAU , 24 Août 2018 à 18:21 @ 18 h 21 min

    Le terme n’est pas très élégant, mais c’est le juste retour de bâton des féministes

Les commentaires sont fermés.